Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ruy Blas
Château de Grignan  (Grignan)  août 2019

Drame de Victor Hugo, mise en scène de Yves Beaunesne, avec Thierry Bosc, François Deblock, Zacharie Feron, Noémie Gantier, Fabienne Lucchetti, Maximin Marchand, Guy Pion, Jean-Christophe Quenon, Marine Sylf et les musiciennes Anne-Lise Binard et Elsa Guiet.

Devant l'impressionnante façade du château, un vaste plan incliné d'un bleu défraîchi et des roues en bois de part et d'autre de celui-ci (splendide scénographie de Damien Caille-Perret). Nous sommes en Espagne à la fin du 17ème siècle.

Don Salluste, ministre déchu et exilé par la reine, trame une machiavélique vengeance en faisant entrer au château son valet Ruy Blas sous l'apparence de son cousin, le bourlingeur Don César de Bazan.

Soudain, les portes du palais s'ouvrent et c'est la jeune reine qui en jaillit. Délaissée par son mari Charles II, celle-ci s'ennuie loin de son Allemagne natale. Et Ruy Blas en est tombé instantanément amoureux.

Dans le cadre des Fêtes nocturnes de Grignan (qui existent depuis plus de 30 ans), Yves Beaunesne investit ce décor naturel unique, perché en haut du village de la Drôme provençale pour monter "Ruy Blas", drame romantique de Victor Hugo (publié en 1838), avec une équipe de douze comédiens, chanteurs et musiciens exceptionnels.

Et disons-le tout de suite, le pari de réaliser dans ce cadre d'architecture Renaissance, un grand spectacle flamboyant et populaire, est largement réussi. Yves Beaunesne a réussi le mélange de drame et d'humour, utilisant au mieux le lieu et créant des scènes de toute beauté.

Les costumes sublimes de Jean-Daniel Vuillermoz contribuent grandement à des images marquantes semblant sorties d'un tableau de Le Greco ou Vélasquez comme la première apparition de la reine (avec une robe qui fait s'extasier une bonne partie du public) ou le conseil représentés par des robes rouges aux têtes d'animaux féroces (masques bluffants d'Isabelle Kretschmar).

Et que dire des comédiens ? Ils sont tous plus réjouissants les uns que les autres. Thierry Bosc est perfide à souhait en Don Salluste, Fabienne Lucchetti et Guy Pion, cocasses en Duchesse d'Albuquerque et Don Guritan.

Zacharie Feron montre une grande maîtrise corporelle et d'irrésistibles mimiques en laquais Gudiel tandis que Jean-Christophe Quenon est un aussi formidable que truculent Don Cesar. Sans oublier Théo Askolovitch, Maxime Marchand, Marine Sylf et les remarquables musiciennes Anne-Lise Binard et Elsa Guiet.

Quant à Noémie Gantier, elle incarne une reine aussi fragile que désespérée. Totalement Incandescente. Elle lâche parfois un peu les chevaux et fera s'arracher les cheveux aux puristes d'Hugo (et des alexandrins) mais le moins qu'on puisse dire est que son interprétation ne manque pas de caractère... Et sa scène finale apporte enfin l'émotion qu'on lui espérait.

Enfin, François Deblock est un merveilleux Ruy Blas. Profond, juste, plein de fougue et de panache, son interprétation touche au coeur et donne à ce personnage intègre face au pouvoir corrompu un allure terriblement actuelle.

Un grand et beau spectacle où les vers d'Hugo joués avec passion, mêlés à la musique jouée et chantée en direct de Camille Rocailleux dans la mise en scène inspirée d'Yves Beaunesne composent une éblouissante réussite.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=