Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ruy Blas
Château de Grignan  (Grignan) 

Drame de Victor Hugo, mise en scène de Yves Beaunesne, avec Thierry Bosc, François Deblock, Zacharie Feron, Noémie Gantier, Fabienne Lucchetti, Maximin Marchand, Guy Pion, Jean-Christophe Quenon, Marine Sylf et les musiciennes Anne-Lise Binard et Elsa Guiet.

Devant l'impressionnante façade du château, un vaste plan incliné d'un bleu défraîchi et des roues en bois de part et d'autre de celui-ci (splendide scénographie de Damien Caille-Perret). Nous sommes en Espagne à la fin du 17ème siècle.

Don Salluste, ministre déchu et exilé par la reine, trame une machiavélique vengeance en faisant entrer au château son valet Ruy Blas sous l'apparence de son cousin, le bourlingeur Don César de Bazan.

Soudain, les portes du palais s'ouvrent et c'est la jeune reine qui en jaillit. Délaissée par son mari Charles II, celle-ci s'ennuie loin de son Allemagne natale. Et Ruy Blas en est tombé instantanément amoureux.

Dans le cadre des Fêtes nocturnes de Grignan (qui existent depuis plus de 30 ans), Yves Beaunesne investit ce décor naturel unique, perché en haut du village de la Drôme provençale pour monter "Ruy Blas", drame romantique de Victor Hugo (publié en 1838), avec une équipe de douze comédiens, chanteurs et musiciens exceptionnels.

Et disons-le tout de suite, le pari de réaliser dans ce cadre d'architecture Renaissance, un grand spectacle flamboyant et populaire, est largement réussi. Yves Beaunesne a réussi le mélange de drame et d'humour, utilisant au mieux le lieu et créant des scènes de toute beauté.

Les costumes sublimes de Jean-Daniel Vuillermoz contribuent grandement à des images marquantes semblant sorties d'un tableau de Le Greco ou Vélasquez comme la première apparition de la reine (avec une robe qui fait s'extasier une bonne partie du public) ou le conseil représentés par des robes rouges aux têtes d'animaux féroces (masques bluffants d'Isabelle Kretschmar).

Et que dire des comédiens ? Ils sont tous plus réjouissants les uns que les autres. Thierry Bosc est perfide à souhait en Don Salluste, Fabienne Lucchetti et Guy Pion, cocasses en Duchesse d'Albuquerque et Don Guritan.

Zacharie Feron montre une grande maîtrise corporelle et d'irrésistibles mimiques en laquais Gudiel tandis que Jean-Christophe Quenon est un aussi formidable que truculent Don Cesar. Sans oublier Théo Askolovitch, Maxime Marchand, Marine Sylf et les remarquables musiciennes Anne-Lise Binard et Elsa Guiet.

Quant à Noémie Gantier, elle incarne une reine aussi fragile que désespérée. Totalement Incandescente. Elle lâche parfois un peu les chevaux et fera s'arracher les cheveux aux puristes d'Hugo (et des alexandrins) mais le moins qu'on puisse dire est que son interprétation ne manque pas de caractère... Et sa scène finale apporte enfin l'émotion qu'on lui espérait.

Enfin, François Deblock est un merveilleux Ruy Blas. Profond, juste, plein de fougue et de panache, son interprétation touche au coeur et donne à ce personnage intègre face au pouvoir corrompu un allure terriblement actuelle.

Un grand et beau spectacle où les vers d'Hugo joués avec passion, mêlés à la musique jouée et chantée en direct de Camille Rocailleux dans la mise en scène inspirée d'Yves Beaunesne composent une éblouissante réussite.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=