Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Néron
Catherine Salles  (Editions Perrin)  juin 2019

Qui de mieux que Catherine Salles pour nous proposer une biographie de l’un des empereurs romains les controversés de l’Histoire ? Catherine Salles est agrégée et docteur d’Etat, elle enseigne la langue et la civilisation latines à l’université de ParisX-Nanterre. Sa biographie de Néron vient compléter les excellentes biographies de Trajan et Commode sorties il y a quelques mois.

Né sous le nom de Lucius Domitius Ahénobarbus le 15 décembre 37 à Antium et mort le 9 juin 68 à Rome, Néron est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie Julio-Claudienne. Doté d’un grand sens esthétique, il est connu pour être un prince poète, chanteur et musicien, organisateur de célébrations sportives et artistiques. Cette sensibilité n’efface en rien son autre facette, celle d’un despote cruel, assassin et de sa mère Agrippine et de son demi-frère. Considéré comme l’antéchrist par les chrétiens, Néron a été durant des siècles l’emblème du crime et de la perversité. Utilisés, interprétés, les actes de cet empereur nourrissent aujourd’hui encore les débats historiques.

Avec cet ouvrage, Catherine Salles démêle enfin le vrai du faux et dresse dans cette biographie sans complaisance le portrait d’un empereur resté largement méconnu. Elle va nous montrer que tout n’était pas que folie dans le comportement de Néron. Le but n’est néanmoins pas de réhabiliter Néron. Il a bien tout subordonné à ses fantasmes utopiques de fondation d’un Etat reposant sur l’esthétisme. Il a aussi été un assassin, sacrifiant son frère Britannicus, sa mère Agrippine et son épouse Octavie. Il a aussi procédé aux premières persécutions des chrétiens.

Catherine Salles va aussi nous montrer que tout n’a pas été négatif dans la vie de Néron, qu’il n’est pas le responsable de l’incendie de Rome et qu’il existe de nombreux aspects positifs durant son règne.

Catherine Salles nous raconte son enfance, son arrivée insolite au pouvoir fortement aidé par les complots menés par sa mère Agrippine. Elle nous raconte sa formation auprès de Sénèque qui va façonner sa pensée politique. Elle évoque ensuite ses débuts comme empereur, plutôt prometteurs, montrant qu’il n’avait pas de volontés impérialistes mais des centres d’intérêt dans le domaine artistique.

On apprend de nombreuses choses le concernant comme sa passion pour les virées nocturnes avec ses amis dans les quartiers chauds de Rome mais aussi l’intérêt qu’il portait pour les sciences. Catherine Salles nous montre aussi parfaitement l’évolution des relations qu’il entretient avec sa mère Agrippine. Très rapidement, il en vient à envisager que la seule solution pour lui est de supprimer cette mère castratrice. Les passages consacrés à l’élimination d’Agrippine sont particulièrement savoureux, menée autour de trois actes : une fausse réconciliation, un naufrage raté et son assassinat.

L’auteur nous montre ensuite comment Néron tombe dans la démesure à travers ses errements et revient longuement sur le grand incendie de Rome en 64. Aujourd’hui, la plupart des historiens refusent cette image simpliste d’un empereur pyromane. L’ouvrage se termine par un ultime chapitre consacré à la fin du règne de Néron.

Avec cet ouvrage, les éditions Perrin continue d’alimenter leur collection consacrée aux grandes biographies avec celle d’un empereur romain à la vie passionnante, formidablement bien racontée par l’excellente Catherine Salles.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=