Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce De Judas à Manuel Valls - Histoire(s) des contre-gauche
Comédie Saint-Michel  (Paris)  juillet 2019

Monologue satirique inspiré par l'oeuvre de Henri Guillemin, adaptation et interprétation par François Piel-Julian dans une mise en scène de Lucas Gonzalez.

Depuis quelques années, les "conférences historiques" sont de retour dans les théâtres. Olivier Barrot, Maxime d'Aboville, Frank Ferrand et autres Lorant Deutsch perpétuent une tradition que Sacha Guitry porta même au cinéma avec son "De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain".

Le plus souvent, les conférenciers, talentueux et charismatiques, sont de la même tendance historique, pour ne pas dire politique ou journalistique. Bien sûr, ils ne reprendraient pas intégralement le titre ci-dessus de Sacha, mais remplaceraient PP par le général de Gaulle ou Simone Veil pour les plus progressistes.

Dans "De Judas à Manuel Vals", François Piel-Julian s'inscrit dans une autre tendance, nettement plus rouge et noir. Aux braves garçons lecteurs du "Figaro", succède un enragé abonné au "Petit Anarchiste" ou au "Grand Soir" et sa source historique n'est plus Jean d'Ormesson, mais le grand Henri Guillemin.

Ceux qui auront la curiosité d'aller voir sur "You Tube" ses émissions à la "Alain Decaux" qu'il tournait pour la télévision suisse romande verront de quel bois se chauffe François Piel-Julian. Les autres pourront aussi se procurer le coffret DVD "La Commune" parue aux Mutins de Pangée où Guillemin déploie toute sa verve contre les puissants.

Pour trancher avec ses collègues derrière leurs bureaux Louis XV, François Piel-Julian a instauré une scène assez "foutoir" avec une insignifiante petite table branlante. Ses papiers censés contenir sa conférence sont froissés et fort douteux. Lucas Gonzalez, son metteur en scène, a eu la bonne idée d'en faire un conférencier agité, toujours en mouvement, parfois en équilibre aléatoire sur un petit banc.

Habillé plus instituteur de la Troisième république que futur académicien français, François Piel-Julian réussit l'impossible pari de faire rire (et aussi d'émouvoir) en parlant de la Terreur ou de la Commune.

Il faudra lui tirer l'oreille car il est si passionné par ces deux périodes honnies par Deutsch, Bern et Ferrand qu'il en oublie de traiter le sujet Vals. On est déçu de ne pas avoir plus de quelques piques contre Manu le néo-Barcelonais.

Tant pis, c'est historiquement très instructif, à contre-courant de l'histoire dominante. Pas question pour François Piel-Julian de faire pleurer sur le petit Dauphin du Temple ou sur sa maman autrichienne. Non, il est au service du peuple des anonymes souvent fusillés ou canonnés. Sa bonne fois, qu'il a mauvaise, le fait s'indigner ou citer Jaurès et Bernanos.

Si l'on aime rire (et pas seulement) intelligent, ce grand gaillard excité, qui a le talent postillonnaire de Jacques Brel (ne pas se mettre au premier rang donc), est à consommer sans modération. Lui dirait avec révolution.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=