Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 225 000 (Femmes Kleenex)
Espace Alya  (Avignon)  juillet 2019

Comédie dramatique de Nicole Sigal, mise en scène de Guillaume Vatan, avec Camille Favre-Bulle, Magali Bros, Mathias Marty et Rodolphe Couthouis.

225 000, c'est le chiffre de violences conjugales, physiques et/ou sexuelles commises chaque année contre les femmes, comme l'indique une voix off qui intervient au cours du spectacle.

Sur ce thème on ne peut plus actuel, Nicole Sigal a écrit une suite de scènes pour démonter le mécanisme de cette violence quotidienne banalisée au sein de couples de milieux totalement divers.

Dans d'une scénographie plutôt simple mais efficace, un grand tapis rectangulaire gris, des meubles de même couleur et un canapé, traversent les différents protagonistes aux costumes aux touches de rouge sang.

Un couple vieillissant dont l'homme a une maîtresse plus jeune. Il ne veut pas quitter sa femme, mais ne se gène pas pour la maltraiter verbalement et physiquement. Un gynécologue vedette culpabilise ses patientes en mal d'enfants jusqu'à les violenter etc... Les portraits sont terrifiants de réalisme.

La pièce bien documentée de Nicole Sigal(écrite en grande partie dans un centre d'accueil pour femmes battues) brosse avec un humour au vitriol et une pointe de cruauté un tableau implacable des violences faites au femmes, du cynisme et du machisme de certains hommes qui, d'après les chiffres, sont bien plus nombreux qu'on ne pourrait le penser.

La mise en scène précise et inspirée de Guillaume Vatan met en relief de façon frappante ces histoires de violences ordinaires monstrueuses et de féminicides, les teintant d'onirisme et augmentant crescendo la tension au fil du récit.

On assiste à une grande interprétation de Magali Bros. A la fois épouse maltraitée, femme flic ou narratrice de ce "225 000 (Femmes Kleenex)", la comédienne touche par sa présence et sa sincérité. Dans son monologue final, elle est absolument bouleversante.

Autour d'elle, les trois autres comédiens sont au diapason. Camille Favre-Bulle est saisissante dans tous ses personnages et apporte à la fois sa force et sa poésie.

Quant aux deux hommes, Mathias Marty et Rodolphe Couthouis, ils sont excellents. Aussi glaçants l'un que l'autre, ils composent des hommes veules, manipulateurs ou égocentriques qui font froid dans les dos.

Un spectacle très fort et absolument nécessaire.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=