Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foreztival #15 (édition 2019) - dimanche 4 août
Naksookhaw - Winston McAnuff and Fixi - Calypso Rose - IAMDDB - Kumbia Borukas - SKA P - Rakoon - Joey Starr et Cut Killer  (Trelins)  2 au 4 août 2019

Troisième et dernier jour au Foreztival. Journée chargée et axée sur la famille. J'en ai profité pour visiter l'aire de jeux : pétanque, ventriglisse et brasseries locales. Rien de tel pour passer un bon moment et se rafraîchir juste ce qu'il faut.

Le premier concert commence à 17h10 et la journée finira avec Joey Starr à 00h40.

Naksookhaw, le régional de l'étape a la lourde charge d'ouvrir la journée avec son reggae. Efficace et de très bonne facture diraient les pro. Pourtant hermétique au reggae habituellement, je me suis laissé transporter jusqu'en Afrique lors du voyage qu'ils nous ont proposé.

Après une battle de vitesse entre le batteur, le chanteur et le public, victoire attribuée généreusement au public alors que le chanteur allait carrément plus vite, le chanteur distribue des exemplaires de leur dernier album ("Optimise") et clame haut et fort : ce qui compte, c'est d'être sur scène ! Une première. Bravo. Final époustouflant en flow rap. Putain de belle découverte.

Toujours des sons ensoleillés avec Calypso Rose débordante de malice et de pêche, malgré une arrivée aidée due à son âge. Âge qui n'existe plus une fois sur scène. Dès qu'elle commence à chanter, un sourire béat naît sur tes lèvres pour ne plus en repartir. Très sincèrement, la doyenne du Foreztival a mis le feu, ensoleillé le public, l'irradiant de sa bienveillance et de ses multiples facéties.

Place ensuite à Winston McAnuff and Fixi.

Un set de reggae assez classique en somme mais je t'avoue que c'est à ce moment que je suis allé recharger les batteries. Burger local et frites, si tu veux tout savoir.

Vient ensuite IAMDDB, rappeuse féline et réputée.

Elle enchaîne les titres seule devant le public laissant le DJ en arrière manier les platines.

Je vais être sincère, l'alternance reggae et rap depuis le début de la journée me fait perdre l'oreille.

Je trouve ça malheureusement fade, assez répétitif.

Kumbia Boruka enchaîne ensuite. Mélange de rock et de musique latina. Imagine un accordéoniste Mexicain, des musiciens Français et on obtient un excellent mélange mâtiné de cuivres. Ça chante, ça danse, ça vit.

Restons dans la musique hispanique qui bouge puisque arrivent ensuite les SKA P dans une configuration annoncée particulière puisque le chanteur s'est rompu le tendon d'Achille mais a maintenu le concert. Un punk reste un punk (dixit) et pour le coup, quel courage et quel beau geste !

Ça promet quand même du mouvement dans le public. Le ton est donné d'emblée. Nous sommes les jambes du chanteur et croyez-moi, elles ont bien servi. Tout y passe avec SKA P : légalisation du cannabis, discours anti monarchie, anti corrida, anti flic, plaidoyer pour la résistance et bien sûr l'anti fascisme.

Les pogo s'enchaînent et tout le monde est en liesse. Le groupe quitte la scène après un show épique où les mises en scène sont toutes réfléchies et efficaces. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vu ça.

Autre scène autre univers avec l'électro pop de Rakoon. Le musicien associe guitare et électronique.L'association est surprenante mais efficace et dansante. L'ambiance mise par Ska P retombe à peine. C'est presque hypnotique voire chamanique par moment.

Pour clôturer, l'organisation a prévu du lourd : Joey Starr et Cut Killer. Après une intro de Cut Killer, Joey Starr déboule et rapidement met les choses au point, il vient faire du sound system et pas chanter du NTM ou du Joey Starr.

Après 3 jours de fureur, je t'avoue que je n'ai pas tenu très longtemps face aux hurlements des artistes comme du public mais vu l'ambiance, il était attendu et il a assuré le show.

Je finirai juste en redisant combien l'organisation est impeccable, les bénévoles impliqués, ce qui ne les empêche pas de bien se marrer et qu'est-ce que c'est agréable !

Je te conseille si tu aimes les festivals de veiller les dates et la programmation du 16ème Foreztival. Il fait bon dans notre Forez !

 

En savoir plus :
Le site officiel du Foreztival
Le Facebook du Foreztival

Crédits photos : Cyco Lys


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corps" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=