Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paris est toujours Paris
Luciano Emmer 

Réalisé par Luciano Emmer. Italie/France. Comèdie. 1h44 (Sortie le 14 août 2019 - Première sortie 28 novembre 1952). avec Aldo Fabrizi, Lucia Bose, Marcello Mastroianni, Hélène Rémy, Ave Ninchi, Franco Interlenghi, Henri Guisol et Henri Genès.

Quel plaisir de voir ou de revoir "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer ! Un Paris éternel d'il y a presque 70 ans ! Un Paris aux monuments encore noircis et pas encore ravalés par Malraux !

Un Paris où l'on voit quelques voitures à chevaux et presque autant de vélos que d'autos... Un Paris où les touristes viennent chercher les clichés... et le trouvent, avec des Parisiens encore aimables, qui disent "bonjour" et "pardon", des chauffeurs de taxi qui peuvent "inviter" le client fauché à s'asseoir à côté d'eux pour le ramener gratuitement (sic) à son hôtel...

Quel plaisir aussi de découvrir le tout jeune Marcello Mastroianni se chamailler avec sa fiancée, la pourtant si douce Lucia Bose, et découvrir un Paris dont il sera plus tard l'un des habitants et où on pourra le croiser bien plus souriant au détour de la rue des Canettes ou aux alentours de Saint-Sulpice...

Dans "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer, une bande d'Italiens vient voir un match de foot France-Italie et passer un week-end dans la capitale française. Louvre, Prix de l'Arc-de-Triomphe, "Paris by night", Notre-Dame de Paris, on suit le parcours obligé des touristes de tous les pays et les vagabondages de ceux qu'une bonne ou une mauvaise fortune éloigne du troupeau qui suit le guide.

Film choral avant l'heure, dans un Paris merveilleusement filmé par Henri Alekan, "Paris est toujours Paris" est plein de surprises poétiques et farfelues. On y voit même Yves Montant chanter... "A Paris".

Première incursion italienne hors de ses frontières et du néo-réalisme, le film n'oublie cependant pas de décrire des personnages dans la dèche, comme l'ami italien d'Aldo Fabrizi qui vit en France et qui prétend y avoir réussi.

Enfermé dans sa bouteille, dans laquelle il déambule pour faire de la pub pour une eau minérale, il fait basculer "Paris est toujours Paris" au-delà de l'anecdote. Le couple Ave Ninchi-Aldo Fabrizi donne aussi beaucoup d'humanité à ce qui n'aurait pu être qu'une balade dans un Paris de cartes postales.

La goguette des transalpins est ainsi une belle leçon de vie et une preuve supplémentaire que Luciano Emmer était un scénariste-cinéaste aussi intéressant qu'attachant.

Oui, franchement, on prendra beaucoup de plaisir en compagnie de ce petit monde franco-italien bien campé dans ce film populaire parfait pour une séance de cinéma en plein mois d'août parisien...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=