Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kintu
Jennifer Nansubuga Makumbi  (Editions Métailié)  août 2019

C’est une première pour moi, me lancer dans la lecture d’un ouvrage tout droit venu d’un pays africain méconnu, l’Ouganda. Évidemment, pour découvrir des ouvrages venus d’ailleurs, c’est souvent vers les éditions Métailié qu’il faut se tourner, elles qui ont l’habitude de nous offrir des ouvrages latino-américains et africains.

Alors voilà, me voilà avec entre les mains un bon gros roman africain écrit par une auteure ougandaise au nom pas si facile à prononcer. Son titre, Kintu, aussi court qu’intriguant ! C’est le premier roman de cette auteure qui a étudié et enseigné la langue anglaise en Ouganda avant de poursuivre ses études en Grande-Bretagne, à Manchester, où elle vit aujourd’hui. Kintu, lauréat du Kwani Manuscript Project en 2013, sélectionné pour le prix Etilasat en 2014, a reçu un accueil critique et public extraordinaire, aussi bien en Afrique qu’aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne. A chaque fois, les critiques ont salué un roman époustouflant de maîtrise.

Kintu, c’est le nom du gouverneur d’une province du royaume du Buganda qui a tué accidentellement son fils adoptif d’une gifle malheureuse en 1750. Depuis, un sort est lancé sur tous ses descendants, les vouant à la folie, à la mort violente, au suicide. Et il faut dire que les malédictions ont la vie dure.

Et en effet, trois siècles plus tard, les descendants de Kintu semblent abonnés au tragique : Suubi, harcelée par sa sœur jumelle qu’elle n’a jamais connue, Kanani le "réveillé" évangéliste, fanatique mais lubrique, Isaac Newton, torturé par l’idée d’avoir transmis le sida à sa femme et à son fils. Et enfin, Miisi, le patriarche, l’intellectuel éduqué à l’étranger, hanté par des visions et des rêves où s’invitent l’enfance, les esprits, l’histoire du clan et de la nation tout entière. Un par un, ils sont appelés par les anciens du clan dans une forêt aux confins de l’Ouganda, en une ultime tentative de conjurer le sort.

Je me rends compte à la lecture de ce livre que j'apprécie de plus en plus la littérature africaine qui n'a rien à envier aux autres continents. Mené sur un rythme trépidant, la lecture de cet ouvrage autour d'une malédiction gémellaire et de leurs descendants nous plonge au cœur de traditions ancestrales passionnantes.

Après un prologue qui nous raconte un meurtre en nous laissant perplexe, ne sachant pas où l'on va, l'ouvrage s'ouvre sur une premiere partie consacrée à Kintu. La malédiction s'installe au fil des pages, déroulant une intrigue que les parties suivantes vont compléter. Les parties suivantes sont consacrées aux différents descendants qui donnent le nom aux parties. Chacun, à leur manière, nous font vivre cette malédiction.

Alors voilà, ce roman de Jennifer Nansubuga Makumbi est une petite merveille de livre, un ouvrage qui nous transporte à l’intérieur d'une famille hors du commun qui déborde de sentiments. Envoûtant au possible, il procure au lecteur un plaisir de lecture jubilatoire, au cœur de la culture africaine.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jennifer Nansubuga Makumbi


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=