Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon
Jean-Paul Dubois  (Editions de l'Olivier)  août 2019

C’est toujours un immense plaisir que celui de retrouver un nouveau livre de Jean-Paul Dubois. Cet auteur français, au talent pas assez reconnu à mon avis, fait partie de mes auteurs français favoris. Ses livres me procurent à chaque fois un plaisir de lecture particulier, son style inimitable et son talent pour les récits se retrouvent de nouveau dans son dernier ouvrage au titre interminable.

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon s’avère être l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice.

Paul Hansen est le personnage principal du roman. Cela fait deux ans qu’il purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre. On ne sait pas vraiment pourquoi Hansen est un prison et on le saura seulement à la fin du roman.

A vrai dire, rien ne le prédestinait à se retrouver au fond d’une cellule aux côtés d’un meurtrier. Avant sa détention, Hansen était surintendant à l’Excelsior, une très grande résidence où il déployait ses talents de concierge, de gardien, de factotum, de réparateur des âmes mais aussi de consolateurs des affligés.

Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de cette résidence ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, son épouse indienne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au niveau des nuages. Mais bientôt, tout change. Un nouveau gérant arrive à l’Excelsior et des conflits éclatent. L’inévitable se produit alors.

Pour nous emmener délicatement jusqu'à la raison de son enfermement, Hansen nous fait remonter page après page le déroulé de son histoire en alternance avec ses conditions de vie en prison et sa relation avec son codétenu. On s’éloigne alors de Montréal, partant vers Toulouse, ville d'où est originaire Hansen. On découvre sa mère qui tenait un cinéma à l'évolution particulière, mais aussi son père, un pasteur originaire du Danemark. Hansen nous raconte aussi son exil vers le Canada, sa rencontre avec Winona qui deviendra sa femme.

Une fois encore, Jean-Paul Dubois déploie son formidable talent pour nous raconter des histoires, des instants de vies et des souvenirs avec en toile de fond l’élection de Barack Obama (Hansen se retrouve incarcéré le jour de son élection). L'auteur s'appuie sur sa plume toujours tendre et drôle à la fois pour nous servir un ouvrage rempli d'amour, celui d'un fils pour son père et sa mère, celui d'un homme pour sa femme mais aussi l'amour d'un maître pour son chien.

Et petit à petit, on découvre ce qui peut mener un être humain serviable à commettre l'irréparable, un être humain révolté qui ne peut se résoudre à l'injustice. Comme toujours, le récit est d'une très belle fluidité, construit autour de personnages attachants qui nous font passer par toutes les émotions.

Alors foncez, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon fait partie de ces livres de la rentrée littéraire qu'il faut absolument lire. Un livre au charme fou que vous n’êtes pas prêts d'oublier.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=