Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les liens
Domenico Starnone  (Editions Fayard)  août 2019

Quelques semaines après avoir lu l’ouvrage de Marco Missiroli, je me retrouve de nouveau avec un ouvrage transalpin qui parle aussi du couple. Ici, c’est au tour de Domenico Starnone de nous proposer un ouvrage d’à peine 170 pages qui nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille napolitaine.

Domenico Starnone est né en 1943 à Saviano, près de Naples, est écrivain, journaliste et scénariste. Auteur d’une dizaine de livres, Domenico Starnone a obtenu le prestigieux prix Strega en 2001 pour son roman Via Gemito (Fayard, 2004). Les Liens, paru en 2015 en Italie, a reçu un accueil critique exceptionnel et a été traduit dans trente pays.

Comme beaucoup de mariages, celui de Vanda et d’Aldo a essuyé le feu des épreuves, l’usure et le poids de la routine. Et pourtant, il en est sorti intact. Du moins en apparence. La faille au sein de leur couple, la trahison d’Aldo, remonte à un passé lointain. A y regarder de plus près, les fissures et morceaux recollés sautent aux yeux. C’est un vase craquelé qui peut se briser au moindre contact. Peut-être même a-t-il déjà éclaté, même si nul ne veut l’admettre.

L’ouvrage est construit autour de trois grandes parties. La première partie a pour narratrice l’épouse et s’adresse à son mari. Sur un ton assez dur, elle s’adresse à celui qui l’a trompé avec une autre femme, l’invitant à réfléchir sur son départ du foyer et ses conséquences pour les jeunes enfants. Cette partie nous permet de voir le désarroi de cette épouse et la colère qui l’accompagne du fait que son mari soit parti dans les bras d’une autre.

La seconde partie a pour narrateur le père après qu’il soit revenu dans le cocon familial. Beaucoup plus longue, elle nous permet d’entrer dans l’histoire de ce couple, leur rencontre, la naissance des enfants et leur vie commune. Elle détaille aussi sa rencontre avec Lidia et sa vie à ses côtés après son départ du foyer.

La dernière partie a pour narratrice, Anna, la fille du couple, qui est devenu adulte. Elle nous montre la perception de ces enfants vis-à-vis de la relation compliquée des parents en revenant sur des évènements racontés dans les parties précédentes, perçus différemment par ces enfants.

A travers ce récit subtil et tranchant en trois parties, l’auteur nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille italienne saisie à différentes époques. Il nous raconte l’histoire d’une fuite mais aussi d’un retour, d’une débâcle qui lie ensemble chacun des membres et les précipite dans un redoutable carnage domestique. De nombreuses questions se posent à cette famille. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour ne pas nous sentir piégés ? Que perdons-nous lorsque nous choisissons de faire table rase du passé ?

Lu d’une traite en deux heures, Les liens de Domenico aura été une lecture percutante et captivante qui nous fait beaucoup réfléchir sur le couple autour de l’infidélité et ses conséquences. Sa structure narrative polyphonique nous permet de l’appréhender autour de points de vue différents qui se confrontent.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Domenico Starnone


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=