Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les liens
Domenico Starnone  (Editions Fayard)  août 2019

Quelques semaines après avoir lu l’ouvrage de Marco Missiroli, je me retrouve de nouveau avec un ouvrage transalpin qui parle aussi du couple. Ici, c’est au tour de Domenico Starnone de nous proposer un ouvrage d’à peine 170 pages qui nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille napolitaine.

Domenico Starnone est né en 1943 à Saviano, près de Naples, est écrivain, journaliste et scénariste. Auteur d’une dizaine de livres, Domenico Starnone a obtenu le prestigieux prix Strega en 2001 pour son roman Via Gemito (Fayard, 2004). Les Liens, paru en 2015 en Italie, a reçu un accueil critique exceptionnel et a été traduit dans trente pays.

Comme beaucoup de mariages, celui de Vanda et d’Aldo a essuyé le feu des épreuves, l’usure et le poids de la routine. Et pourtant, il en est sorti intact. Du moins en apparence. La faille au sein de leur couple, la trahison d’Aldo, remonte à un passé lointain. A y regarder de plus près, les fissures et morceaux recollés sautent aux yeux. C’est un vase craquelé qui peut se briser au moindre contact. Peut-être même a-t-il déjà éclaté, même si nul ne veut l’admettre.

L’ouvrage est construit autour de trois grandes parties. La première partie a pour narratrice l’épouse et s’adresse à son mari. Sur un ton assez dur, elle s’adresse à celui qui l’a trompé avec une autre femme, l’invitant à réfléchir sur son départ du foyer et ses conséquences pour les jeunes enfants. Cette partie nous permet de voir le désarroi de cette épouse et la colère qui l’accompagne du fait que son mari soit parti dans les bras d’une autre.

La seconde partie a pour narrateur le père après qu’il soit revenu dans le cocon familial. Beaucoup plus longue, elle nous permet d’entrer dans l’histoire de ce couple, leur rencontre, la naissance des enfants et leur vie commune. Elle détaille aussi sa rencontre avec Lidia et sa vie à ses côtés après son départ du foyer.

La dernière partie a pour narratrice, Anna, la fille du couple, qui est devenu adulte. Elle nous montre la perception de ces enfants vis-à-vis de la relation compliquée des parents en revenant sur des évènements racontés dans les parties précédentes, perçus différemment par ces enfants.

A travers ce récit subtil et tranchant en trois parties, l’auteur nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille italienne saisie à différentes époques. Il nous raconte l’histoire d’une fuite mais aussi d’un retour, d’une débâcle qui lie ensemble chacun des membres et les précipite dans un redoutable carnage domestique. De nombreuses questions se posent à cette famille. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour ne pas nous sentir piégés ? Que perdons-nous lorsque nous choisissons de faire table rase du passé ?

Lu d’une traite en deux heures, Les liens de Domenico aura été une lecture percutante et captivante qui nous fait beaucoup réfléchir sur le couple autour de l’infidélité et ses conséquences. Sa structure narrative polyphonique nous permet de l’appréhender autour de points de vue différents qui se confrontent.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Domenico Starnone


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=