Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une fille facile
Rebecca Zlotowski  (août 2019) 

Réalisé par Rebecca Zlotowski. France. Comédie dramatique. 1h32 (Sortie le 28 août 2019). Avec Mina Farid, Zahia Dehar, Benoît Magimel, Nuno Lopes, Clotilde Courau, Loubna Abidar et Lakdhar Dridi.

C'est sous le beau et chaud soleil cannois que Rebecca Zlotowski a situé "Une fille facile", un conte moral qui n'aurait pas déplu à Eric Rohmer.

On pense forcément à "La Collectionneuse", au "Rayon Vert" et même au "Genou de Claire". On pense aussi, présence de Zahia Dehar oblige, à "Et Dieu créa la femme" de Roger Vadim.

Précédée d'une réputation sulfureuse, la jeune fille à la plastique étonnante a, en effet, quelque chose de la juvénile Bardot. Sa grâce, sa gentillesse, son bon sens de belle fille faussement déguisée en aguicheuse, surprend d'emblée.

Un plan furtif sur le dessus de ses fesses résume sa philosophie : "Carpe diem", une philosophie qu'elle s'attache à appliquer sans ostentation et surtout sans aucune perversion.

D'une voix étonnamment douce, elle explique à sa cousine, chez qui elle est venue passer quelques jours de vacances, le sens de sa vie de "fille facile". Elle le fait sans prosélytisme et avec une sincérité qui va au-delà du rôle qu'elle est censée incarner Ici, Zahia s'appelle Sophia et l'on peut dire que Rebecca Zlotowski l'a bien nommée.

Comme chez Rohmer, la théorie, exprimée dans de longs bavardages, est suivie d'un exercice pratique. Sophia va donc montrer à Naima ce qu'elle est et ce qu'elle fait grâce à un séduisant et souriant milliardaire brésilien dont le yacht est en rade de Cannes.

Découvrant le luxe et en profitant un moment grâce à sa cousine, Naima, personnage que Mina Farid rend totalement crédible, ne va pas en avoir la même lecture. Ce qui va la fasciner, c'est l'ami du milliardaire, Philippe, rendu très convaincant par Benoît Magimel. Naima s'aperçoit très vite que lui aussi est "au travail" en "ami" intéressé du magna brésilien.

"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski partage également avec le cinéma de Rohmer une très grande aisance dans l'utilisation des clichés.

Comme lui, elle est à mi-chemin de la Comtesse de Ségur (les deux cousines) et de Karl Marx (les riches et les pauvres) et n'hésite pas à montrer à la fois le bon côté du milliardaire qui chante avec une belle conviction "Dans mon île" d'Henri Salvador, et son très mauvais quand il accuse sciemment de vol les deux jeunes femmes.

Pareillement, Clotilde Courau, elle aussi interprétant une femme très riche, s'avère odieuse avec Zahia dans un repas où elle l'interroge sur son excès de chirurgie esthétique et teste ironiquement son QI.

Paradoxalement"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski rappelle par l'exemple la persistance de la lutte des classes.

Au fond, et tout est déjà dans la citation de Pascal en exergue du film ("Le choix le plus important dans la vie est le choix d'un métier : le hasard en dispose"), "Une fille facile" de Rebecca Zlotowski est un "roman d'apprentissage" pour Naima.

Nonchalant, ensoleillé, ce récit bien mené, jamais vulgaire ni démonstratif, cerne bien l'époque contemporaine. Il y gronde une colère toujours latente contre les riches et, sentiment plus nouveau et plus dangereux, un dédain (que l'on lit dans les yeux du personnel du grand restaurant) pour tout ce qu'ils représentent.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=