Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tempête pour les morts et les vivants
Charles Bukowski  (Editions Au Diable Vauvert)  août 2019

En 2017, les Editions Au Diable Vauvert ont publié sous le titre "Charles Bukowski - Sur l'écriture" un excellent florilège thématique de la correspondance inédite de Charles Bukowski composé par le traducteur américain Abel Debritto qui traitait de l'acte d'écriture bukowskien.

En 2019, elles réitèrent avec "Tempête pour les vivants et les morts", une anthologie poétique du même auteur résultant d'un conséquent travail de compilation de poèmes non rassemblés et inédits, parfois publiés dans des zines confidentiels qui fait office de complètement.

Dans ces poèmes en prose qui, bien évidemment s'affranchissent tant des règles de l'art poétique que de celles de la typographie, se retrouvent tout aussi à l'évidence les fondamentaux de ce graphomane compulsif qui a porté à son acmé l'autofiction de soi et la mythification de l'anti-héros version gros dégueulasse misérabiliste et artiste maudit cependant en quête de reconnaissance pour devenir une icone littéraire.

Car quand Charles Bukowski, alias Hank, Buk et Chinaski, ne vaque pas à ses occupations favorites et addictives largement célébrées ("Les jours de gloire", "Pars avant le soleil", "Accro au cheval", "Une longue et chaude journée au champ de courses") qui en font un pilier de bar et de champs de course, et éventuellement le sexe, il est accroché à sa Remington sur laquelle il tape comme un fou furieux, mégot au bec et bouteille de vin à proximité, à l'instar de son autoportrait dessiné à l'instar de ses autres dessins qui ponctuent l'ouvrage.

Entre deux dessins révélateurs, Bukowski la tête dans les étoiles mais avec cigarette et bouteille à la main qui ouvre le bal et celui épilogue dans lequel un personnage gigantesque tance "manu militari" Bukoswki d'un "You're a bad boy Bukowski !" qui rétorque "I'm try harder", l'opus regroupe, sans linéarité chronologique, les stances de quatre décennies.

Et jaillissent des écrits impulsifs, tels des jets vomitifs d'après nuit éthylique.

Sur la fascination pour l'écriture et les mots ("La seule vie"), les choses de la vie et la marginalité, comme le royaume des cloches qu'il connaît bien avec les nuits passées dans les refuges ("55 lits dans la même direction"), ses bêtes noires ("Henry Miller et Burroughs") et ses proches, de son père cruel et sadique ("Cher vieux papa", "Mon Amérique 1936") à sa fille ("Conversation téléphonique avec ma fille de 5 ans à Garden Grove") en passant par ses amis ("Tous mes amis").

Il écrit aussi des fulgurances commémoratives sur la mort de l'actrice Jane Mansfield ("Comme ça"), de l'écrivain John Steinbeck ("Ainsi va la vie") et du critique Ezra Pound ("La mort d'Ezra".

Puis, soudain, au détour d'une page, il se fait romantique et élégiaque pour célébrer les délices érotiques ("Chanson d'amour"), l'amour et sa dernière épouse, Linda Lee, muse et indéfectible compagne de biture ("Miroir").

Bien sûr, il est son meilleur sujet d'inspiration avec une fausse commisération ("J'étais de la merde") allant jusqu'à s'envisager comme un tiers ("Un poème pour moi-même").

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=