Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon territoire
Tess Sharpe  (Editions Sonatine)  août 2019

Rentrée littéraire chez Sonatine que l’on retrouve avec un plaisir autour du nouvel ouvrage de Tess Sharpe intitulé mon territoire. Tess Sharpe est la fille d’un couple de punks, elle vit dans les forêts du Nord de la Californie, est l’auteure de romans pour adultes et adolescents. Son dernier ouvrage a recu une critique dithyrambique d’un auteur que nous aimons beaucoup sur Froggy’s delight, un certain David Joy. Il nous annonce une ballade époustouflante par une voix que l’on n’oubliera jamais ! Dont acte, je me suis lancé dans la lecture de Mon territoire sur les conseils avisés de l’ami Joy.

L’ouvrage nous raconte l’histoire d’une certaine Harley McKenna. A huit ans, celle-ci a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille avec l’ambition qu’elle lui succède.

Adolescente, Harley s’occupe du Ruby, un foyer pour femmes en détresse installé dans un motel, fondé des années plus tôt par sa mère. Victimes de violence conjugale, d’addictions diverses, filles-mères, toutes s’y sentent en sécurité, protégées par le nom et la réputation de la famille McKenna.

Mais le jour où une des pensionnaires du Ruby disparait, Harley, en passe de reprendre les rênes de l’empire familial, décide de faire les choses à sa manière, même si elle doit, pour cela, quitter le chemin qu’on a tracé pour elle.

Vous l’avez donc compris, Tess Sharpe et les éditions Sonatine ne nous proposent pas un thriller mais un roman de haute volée avec du sang et des larmes et on comprend très vite pourquoi il a touché David Joy. L’histoire est écrite à la première personne, la narratrice étant Harley, cette jeune femme complexe qui vit dans un univers masculin fait de brutalité.

Elle nous est racontée autour de deux temporalités qui s’alternent le long de l’ouvrage avec des passages concernant le passé de Harley et d’autres concernant son présent et les luttes de pouvoir. Grâce à son passé qui nous est dévoilé, on apprend comment la jeune femme s’est construite, l’univers dans lequel elle vivait et avec le présent on suit alors son évolution après la disparition des pensionnaires.

Passé et présent se dévoilent alors pour le lecteur avec rythme, ce qui pour le coup pourrait rapprocher l’ouvrage d’un très bon thriller qui voit les pages défiler avec frénésie. Les 550 pages de l’ouvrage s’avalent à grande vitesse, on se retrouve happé par l’histoire de cette femme, par son parcours lié à un double héritage, celui d’un père qui lui impose une éducation particulière bercée d’amour et celui d’une mère, disparue dans une explosion qui s’occupait de femmes battues. Arrivé au bout du livre, un twist final incroyable qui nous laisse ébahi, confirmant qu’on a dans les mains un très grand ouvrage.

Mon territoire, du moins celui de la terrible Harley Mc Kenza, est un roman intense, qui va vous remuer les tripes, à coup de sang et de larmes, un livre éprouvant, dans le bon sens du terme, que l’on ne risque pas d’oublier de sitôt.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tess Sharpe


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=