Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tous tes enfants dispersés
Beata Umubyeyi Mairesse  (Editions Autrement)  août 2019

Quelques semaines après avoir lu un superbe ouvrage de Yoan Smadja, qui avait comme toile de fond le Rwanda, me voilà de nouveau amener à découvrir un nouvel ouvrage sur un drame dont se sont emparés de nombreux écrivains, le génocide Rwandais.

Ici, c’est une auteure que je découvre, Beata Umubyeyi Mairesse qui nous propose un magnifique ouvrage  d’un peu plus de 200 pages, intitulé Tous tes enfants dispersés. L’auteure est née à Butare au Rwanda en 1979. Elle est arrivée en France en 1994 après avoir survécu au génocide des Tutsi. Elle est l’auteure de recueil de nouvelles qui ont reçu de nombreux prix.  Avec son dernier roman, elle s’interroge sur la possibilité de réparer l’irréparable et sur celle de pouvoir rassembler ceux que l’histoire a dispersés.

Blanche est rwandaise, elle vit à Bordeaux après avoir survécu au génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, autour de son mari et de son garçon métis, Stockely. Mais après des années d’exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Toutes deux pourront-elles se parler, se pardonner, s’aimer à nouveau ? Stockely, lui, pris entre deux pays, veut comprendre d’où il vient.

C’est donc un roman polyphonique à trois voix, couvrant trois générations que nous propose l’auteur. L’ouvrage constitué de courts chapitres qui portent le nom de celui qui s’exprime, à savoir, Blanche, Immaculata ou Stockely nous permet de rentrer dans l’histoire de cette famille touchée par le génocide Rwandais et de mettre en lumière les traumatismes qu’il provoque. Le roman qui se déroule entre la France et le Rwanda permet à chaque personnage de mieux appréhender l’histoire de l’autre pour pouvoir aboutir, peut-être, à reconstruire une famille que le génocide a brisée.

L’ouvrage brasse de nombreux thèmes qui sont brillamment exposés. Il nous parle des relations mère-fille, de la culpabilité et de l’exil, du deuil aussi et du pardon. Le livre est merveilleusement bien écrit, fait preuve d’une sensibilité impressionnante pour nous révéler une ode aux mères persévérantes, à la transmission et à la pulsion de vie qui anime chacun d’entre nous.

Tous tes enfants dispersés fait partie de ces ouvrages qui ne peuvent laisser insensible le lecteur. Avec cet ouvrage, Beata Umumbyeyi Mairesse signe un sublime premier roman autour de l’identité, du pardon et de la construction de soi, symbolisé par trois personnages attachants qui font partie de la même famille.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=