Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Mont Analogue
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  septembre 2019

Spectacle de la Compagnie Les Temps blancs d'après le roman éponyme de René Daumal, mise en scène de Victor Thimonier, avec Margaux Desailly, Maxime Kerzanet et Jean-Erns Marie Louise.

C'est à une entreprise théâtrale peu commune que la Compagnie Les Temps Blancs animée par Victor Thimonier, convie le spectateur de "Le Mont Analogue" : une expédition alpine imaginaire.

Ceux qui connaissent le roman de René Daumal, membre éminent du "Grand Jeu" avec les deux Roger (Vailland et Gilbert-Lecomte), n'ignorent pas que l'auteur de "La Grande Beuverie" n'a pas fini ce qui aurait dû être un roman initiatique et ésotérique.

En quête du "Mont Analogue", montagne aussi réelle qu'invisible, sorte de Graal métaphysique et métaphorique, le narrateur alpiniste de Daumal arrête son récit au cinquième chapitre.

On comprend dès lors la gageure de Victor Thimonier qui reprend à son tour, avec trois comédiens montagnards (Margaux Desailly, Maxime Kerzanet et Jean-Erns Marie Louise) l'expédition vers le Mont Analogue. Une expédition dont va suivre les préparatifs dans le refuge où cette cordée de trois intrépides vient d'arriver et se prépare pour l'ultime étape vers le sommet de cet Everest tout symbolique.

Pour s'y immerger totalement, les courageux devront lire une somme incalculable de livres, s'adonner à de savants calculs et garder en eux la foi des rêveurs.

Avant toutes choses, il faut féliciter Victor Thimonier qui réussit l'impossible : intéresser des spectateurs qui ne s'attendent pas à être conviés à une quête aussi spirituelle.

Certainement atteint-il son but en rendant concrète toute la poésie contenue dans Daumal et en s'appuyant sur des comédiens qui jouent à la perfection ces intello-alpinistes sans jamais être ridicules.

Qu'ils opèrent de fumeux repérages sur une grande carte qu'ils apposent au sol ou discutent entre eux de leurs projets, on ne doute pas une seule seconde qu'ils ont une mission à accomplir de la plus haute importance.

Evidemment, plus on avance dans la pièce et moins on sent l'envie d'y aller. Cette réticence à sauter le pas est aussi la peur de l'inconnu non écrit par Daumal... Comment finir une œuvre inachevée sans la trahir en se trompant sur les intentions de l'auteur ?

On respectera la fin concoctée par Victor Thimonier, quoi qu'elle semble un peu déceptive et précédée de trop d'explications, et l'on soulignera surtout l'originalité du projet qui ressuscite avec respect un auteur trop prématurément disparu.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=