Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tu mérites un amour
Hafsia Herzi  septembre 2019

Réalisé par Hafsia Herzi. France. Comédie dramatique. 1h39 (Sortie le 11 septembre 2019). Avec Hafsia Herzi, Djanis Bouzyani, Jérémie Laheurte, Anthony Bajon, Sylvie Verheyde, Karim Ait M'Hand, Myriam Djeljeli et Alexander Ferrario.

Apparue en 2007 dans "La Graine et le Mulet" d'Abdellatif Kechiche, Hafsia Herzi n'a pas quitté les écrans depuis. Sans renier ses origines, elle a su alterner les rôles communautaires et les personnages de jeune femme de sa génération.

Cette surdouée a un tempérament bouillant, une soif d'apprendre et de se diversifier qu'atteste une filmographie bien nourrie pour une toute jeune trentenaire. Ayant déjà réalisé un court-métrage, "La Robda" en 2010, la voilà donc passant au long... et pas simplement pour faire un film d'acteur de plus.

"Tu mérites un amour" d'Hafsia Herzi est en effet un portrait sans complaisance, libre et un tantinet provocateur d'une jeune femme qui cherche l'amour après une rupture en pointillé. En effet, pas de chance pour Lila, l'homme qui lui collait à la peau était un manipulateur volage... Mais, il lui collait tellement à la peau qu'elle n'est pas sûre d'en être guérie.

"Tu mérites un amour" sera ainsi la longue dérive d'une fille sensuelle pour se reconstruire en tant qu'amoureuse. ?uvre personnelle car ne copiant personne et n'étant sous l'influence d'aucun réalisateur précis, ce film est d'une grande liberté de ton.

Hafsia Herzi a particulièrement bien réussi le plus difficile : situer socialement son héroïne qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Comme elle n'en a pas fait une actrice, elle la connote dans une scène où on la voit subrepticement dans une agence immobilière.

Dès lors, on comprend qu'elle puisse fréquenter les "bobos", en avoir les codes et n'être surtout pas la "jolie beurette" conviée là pour ça. Les gens qu'elle fréquente, et cela ne fait que croître et embellir, pourraient être "garéliens".

Artistes, vrais ou faux, bourgeois en goguette ou érotomanes, marabout de Carla Bruni, la galerie de portraits tracée ici est riche et variée. On y croisera peut-être le prochain amour de Lila, sous les traits doux d'un jeune serveur-photographe...

Sans y toucher, Hafsia Herzi combat bien des stéréotypes qui confinent au racisme. Lila, par exemple,a un ami fidèle en la personne d'Ali (Djanis Bouzyani) un jeune beur homosexuel, almovadorien en diable et comédien drôle et sensible. Comme elle boit et peut pratiquer l'amour à plusieurs, tout cela l'éloigne de la femme soumise tant contée.

Au contraire, cette fille qui aime le charnel est dans toutes les contradictions de la femme qui veut l'amour sans son emprise. Bien écrit, évidemment joué impeccablement, "Tu mérites un amour" d'Hafsia Herzi est mis en scène sobrement, sans effets et toujours pensé.

Sans rien présager de son avenir brillant d'actrice, on peut penser qu'Hafsia Herzi reviendra vite à la réalisation et c'est tant mieux après ce coup d'essai plein de maîtrise.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=