Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mike Patton & Jean-Claude Vannier
Corpse Flower  (Ipecac Recordings)  septembre 2019

"Yet each man kills the thing he loves, By each let this be heard, Some do it with a bitter look, Some with a flattering word, The coward does it with a kiss, The brave man with a sword ! Some kill their love when they are young, And some when they are old ; Some strangle with the hands of Lust, Some with the hands of Gold : The kindest use a knife, because the dead so soon grow cold. Some love too little, some too long, Some sell, and others buy ; Some do the deed with many tears, and some without a sigh : for each man kills the thing he loves, yet each man does not die." Oscar Wilde

"When I drink too much I shit my pants, feel a little maidish, lose my marbles."

Mike Patton, c’est Dieu. Ou plutôt un des dieux de l’Olympe musical. C’est beaucoup plus, et pourtant c’est déjà immense, que le chanteur de Faith No More. C’est une discographie pléthorique, dantesque en solo ou avec diverses formations. Impossible ici de tout lister mais si vous ne connaissez pas Mondo Cane (2010), Suspended Animation (2005) et Delirium Cordia (2003) avec Fantômas, Mr. Bungle (1991) et Disco Volante (1995) avec Mr. Bungle, Anonymous (2007) avec Tomahawk, Peeping Tom (2006)... vous passez à côté de quelque chose. C’est surtout un chanteur / crooner absolument incroyable, pas que techniquement, un homme d’une très grande culture musicale, totalement diabolique (et fou sûrement) et bourré d’esprit. Alors bien sûr c’est un style particulier, une façon parfois grandiloquente d’utiliser les différents timbre de sa voix. On aime ou pas.

Jean-claude Vannier c’est plus, et c’est pourtant immense, que la collaboration avec Serge Gainsbourg pour le sublime Histoire de Melody Nelson, c’est le culte et superbe L’enfant assassin des mouches (1972), des tonnes d’arrangements et de compositions (pour Johnny Hallyday, Michel Polnareff, Claude Nougaro, Michel Jonasz, Françoise Hardy, Maurane...). C’est l’orchestrateur du très beau Martial Solal joue Michel Magne, ce sont des musiques de film dont notamment La Tour Montparnasse Infernale de Charles Nemes (2001) ou La Frontière de l’Aube de Philippe Garrel, sorti en 2008. C’est une certaine classe dans les orchestrations et les arrangements, une signature sonore, un génial savoir-faire, une intelligence, une sophistication musicale.

Ce disque semble contenir, à lui seul, toute l'œuvre ou presque de ses auteurs, toute ce qui fait la musique de ces deux musiciens. Et forcément cela fonctionne.

C’est une histoire de rencontre et d’amitié, de deux hommes aux services de la musique et se cachant souvent derrière elle, de deux hommes aimant sortir des sentiers battus, même si depuis quelques années, l’âge aidant Patton est un peu moins provocant. Une histoire de jeux dans la façon de chanter, dans la diction, dans le mariage des timbres, d’arrangements qui sonnent d’une rare justesse, d’une écriture pointue, et d’un cri d’amour pour la musique Française (on pensera parfois à Gainsbourg) en ce qui concerne Patton.

Corpse Flower est un disque un peu fou, barré, bancal. Mais un disque bourré d’humour, Patton semble avoir pris le dessus sur le mauvais caractère légendaire de Vannier, d’inventivité, de noirceur aussi. Oscillant entre classicisme et digression, le duo fonctionne superbement. Et même si parfois cela sent le réchauffé ("Browning") ou la citation (les montées de cordes, des suites harmoniques, des couleurs, cette façon d’interrompre les notes, dans les arrangements, et plus directement des titres comme "Camion" ou entre les titres "Ballad C.3.3" reprise de "Ballade C33" qui ouvrait Salades de filles de Jean-Claude Vannier), il y a de véritables moments ensorcelants ("Hungry Ghost", le très drôle et second degré "Corpse Flower", "Ballad C.3.3", "On The Top Of The World", "Chansons d’Amour", "Cold Sun Warm Beer"…). Pas un disque facile mais on en parlera encore dans quelques années...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Mike Patton en concert au Festival Primavera Sound 2007 (jeudi)

En savoir plus :
Le site officiel de Jean-Claude Vannier
Le Soundcloud de Jean-Claude Vannier
Le Facebook de Jean-Claude Vannier
Le Bandcamp de Mike Patton
Le Soundcloud de Mike Patton
Le Facebook de Mike Patton


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=