Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Barbarossa : 1941. La guerre absolue
Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri  (Editions Passés Composés)  septembre 2019

Magistral et monumental sont les mots qui décrivent le mieux l'ouvrage que nous proposent Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri en cet fin d'été. Historien, directeur de la rédaction de Guerres & Histoire, Jean Lopez est l'auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité et référence sur le front germano-soviétique, dont Stalingrad : la bataille du bord du gouffre mais aussi Le chaudron de Tcherkassy-Korsun. Lasha Otkhmezuri, docteur en histoire, est conseiller de la rédaction de Guerres & Histoire. Ensemble, ils ont écrit Grandeur et misère de l'Armée rouge et une biographie de Joukov unanimement saluée.

Ici, avec leur nouvel ouvrage, c'est à l'opération Barbarossa qu'ils s'attaquent. Une opération qui s'ouvre le 22 juin 1941 par l'entrée des panzers germaniques en Union soviétique. Cette opération symbolise la guerre d'idéologies, autour d'un nazisme et de son armée qui donnent alors la pleine mesure de leur potentiel de destruction. En face, le bolchevisme stalinien radicalise sa violence. La guerre ne change pas le stalinisme, elle le renforce.

En 1941, la Wehrmacht et l'Armée rouge sont, de loin, les deux plus gros instruments militaires de l'époque. Ce sont donc dix millions d'hommes qui vont s'affronter durant les six mois que dure Barbarossa, détruisant au passage un territoire grand comme deux fois la France. Cette opération va donner lieu à des figures militaires hyperboliques : les plus gros encerclements, les percées les plus spectaculaires mais aussi les retournements les plus improbables. Le résultat de cette moisson de superlatifs est la création d'un brasier aux proportions monstrueuses. L'opération débouche sur un bilan effroyable. Combats, exécutions, exactions et famines vont tuer en 200 jours plus de 5 millions d'hommes, femmes et enfants, soldats et civils.

Pour nous proposer cet immense ouvrage de plus de 850 pages qui m'a pris près d'un mois à lire tant il est dense, les deux auteurs se sont appuyés sur de nouvelles archives, leur permettant d'apporter de nouveaux éclairements sur les causes, le déroulement et la dimension génocidaire de l'opération.

Avec cet ouvrage captivant, les auteurs ont fait le choix de ne pas limiter cette opération à sa dimension militaire. Les auteurs intègrent le contexte diplomatique et idéologique sur des centaines de pages au début de l'ouvrage en montrant comment les deux camps ont préparé l'opération. Pour ce faire, ils ont eu accès à de nombreuses sources soviétiques, donnant une nouvelle dimension à l'analyse de cette opération, déjà proposée par des auteurs américains qui n'avaient utilisé que des sources allemandes.

L'ouvrage nous montre bien l'impasse dans laquelle se trouve Hitler à l'aube de cette opération. Il vient de vaincre la France et pense pouvoir négocier avec le dirigeant anglais pour pouvoir se concentrer sur le Front Est. Il nous montre ensuite que cette opération est un des tournants de la guerre, traitant des batailles d'encerclement des allemands qui leur permettent de se trouver à quelques dizaines de kilomètres de Moscou à la fin de l'année 1941. Epuisée par ces conquêtes, la Wehrmacht s'arrête, juste avant la contre-offensive menée par le général Joukov depuis Moscou.

La lecture de l'ouvrage nous permet aussi de mieux appréhender les erreurs d'Hitler. Hitler a sous-estimé le temps qu'il lui faudrait pour arriver à ses fins mais aussi son adversaire. Les auteurs nous montrent aussi les défaillances logistiques allemandes qui expliquent sa défaite.

En face, on constate aussi des erreurs et des défaillances. L'URSS anticipe mal l'attaque allemande, pensant qu'elle interviendrait à un endroit différent. Ils ont par contre parfaitement su s'adapter à l'attaque, anticipé une opération longue et mis en place une industrie de guerre qui va s'avérer décisive.

Enfin, l'ouvrage nous montre bien la dimension génocidaire de cette opération qui va déboucher sur la Shoah. 500 000 juifs sont exterminés au cours de cette opération qui témoigne d'un racisme contre les juifs et les slaves. L'ouvrage présente des pages terribles sur les brutalités réservées aux civils par les allemands notamment à Léningrad. Le sort réservé aux prisonniers soviétiques est du même ordre, totalement édifiant. L'Armée rouge, de son côté, n'est pas en reste, symbolisée par la terreur mise en place par Staline.

Alors voilà, vous l'avez compris, cet ouvrage est une petite merveille. Il est l'un des meilleurs livres d'histoire lus récemment (et j'en ai lu un grand nombre cette année). Totalement captivant, il s'avère être une mine de renseignements et de détails pour tous ceux qui s’intéressent à la Seconde Guerre mondiale.

Barbarossa est donc un ouvrage de référence, une nécessité de lecture, un livre qui brosse la fresque du plus terrible affrontement de la Seconde Guerre mondiale. Il nous fait passer du Kremlin au QG du führer, des états-majors des fronts à ceux des groupes armés, du NKVD aux Einsatzgruppen, des unités en marche aux usines aux fosses d’exécution. Barbarossa est une somme unique et exceptionnelle, un immense livre !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les mythes de la Seconde Guerre mondiale" de Jean Lopez et d'Olivier Wieviorka
La chronique de "Les cent derniers jours d'Hitler" du même auteur
La chronique de "La Wehrmacht, la fin d'un mythe" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Guerres & Histoire
Le Facebook de Guerres & Histoire


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=