Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Barbarossa : 1941. La guerre absolue
Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri  (Editions Passés Composés)  septembre 2019

Magistral et monumental sont les mots qui décrivent le mieux l'ouvrage que nous proposent Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri en cet fin d'été. Historien, directeur de la rédaction de Guerres & Histoire, Jean Lopez est l'auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité et référence sur le front germano-soviétique, dont Stalingrad : la bataille du bord du gouffre mais aussi Le chaudron de Tcherkassy-Korsun. Lasha Otkhmezuri, docteur en histoire, est conseiller de la rédaction de Guerres & Histoire. Ensemble, ils ont écrit Grandeur et misère de l'Armée rouge et une biographie de Joukov unanimement saluée.

Ici, avec leur nouvel ouvrage, c'est à l'opération Barbarossa qu'ils s'attaquent. Une opération qui s'ouvre le 22 juin 1941 par l'entrée des panzers germaniques en Union soviétique. Cette opération symbolise la guerre d'idéologies, autour d'un nazisme et de son armée qui donnent alors la pleine mesure de leur potentiel de destruction. En face, le bolchevisme stalinien radicalise sa violence. La guerre ne change pas le stalinisme, elle le renforce.

En 1941, la Wehrmacht et l'Armée rouge sont, de loin, les deux plus gros instruments militaires de l'époque. Ce sont donc dix millions d'hommes qui vont s'affronter durant les six mois que dure Barbarossa, détruisant au passage un territoire grand comme deux fois la France. Cette opération va donner lieu à des figures militaires hyperboliques : les plus gros encerclements, les percées les plus spectaculaires mais aussi les retournements les plus improbables. Le résultat de cette moisson de superlatifs est la création d'un brasier aux proportions monstrueuses. L'opération débouche sur un bilan effroyable. Combats, exécutions, exactions et famines vont tuer en 200 jours plus de 5 millions d'hommes, femmes et enfants, soldats et civils.

Pour nous proposer cet immense ouvrage de plus de 850 pages qui m'a pris près d'un mois à lire tant il est dense, les deux auteurs se sont appuyés sur de nouvelles archives, leur permettant d'apporter de nouveaux éclairements sur les causes, le déroulement et la dimension génocidaire de l'opération.

Avec cet ouvrage captivant, les auteurs ont fait le choix de ne pas limiter cette opération à sa dimension militaire. Les auteurs intègrent le contexte diplomatique et idéologique sur des centaines de pages au début de l'ouvrage en montrant comment les deux camps ont préparé l'opération. Pour ce faire, ils ont eu accès à de nombreuses sources soviétiques, donnant une nouvelle dimension à l'analyse de cette opération, déjà proposée par des auteurs américains qui n'avaient utilisé que des sources allemandes.

L'ouvrage nous montre bien l'impasse dans laquelle se trouve Hitler à l'aube de cette opération. Il vient de vaincre la France et pense pouvoir négocier avec le dirigeant anglais pour pouvoir se concentrer sur le Front Est. Il nous montre ensuite que cette opération est un des tournants de la guerre, traitant des batailles d'encerclement des allemands qui leur permettent de se trouver à quelques dizaines de kilomètres de Moscou à la fin de l'année 1941. Epuisée par ces conquêtes, la Wehrmacht s'arrête, juste avant la contre-offensive menée par le général Joukov depuis Moscou.

La lecture de l'ouvrage nous permet aussi de mieux appréhender les erreurs d'Hitler. Hitler a sous-estimé le temps qu'il lui faudrait pour arriver à ses fins mais aussi son adversaire. Les auteurs nous montrent aussi les défaillances logistiques allemandes qui expliquent sa défaite.

En face, on constate aussi des erreurs et des défaillances. L'URSS anticipe mal l'attaque allemande, pensant qu'elle interviendrait à un endroit différent. Ils ont par contre parfaitement su s'adapter à l'attaque, anticipé une opération longue et mis en place une industrie de guerre qui va s'avérer décisive.

Enfin, l'ouvrage nous montre bien la dimension génocidaire de cette opération qui va déboucher sur la Shoah. 500 000 juifs sont exterminés au cours de cette opération qui témoigne d'un racisme contre les juifs et les slaves. L'ouvrage présente des pages terribles sur les brutalités réservées aux civils par les allemands notamment à Léningrad. Le sort réservé aux prisonniers soviétiques est du même ordre, totalement édifiant. L'Armée rouge, de son côté, n'est pas en reste, symbolisée par la terreur mise en place par Staline.

Alors voilà, vous l'avez compris, cet ouvrage est une petite merveille. Il est l'un des meilleurs livres d'histoire lus récemment (et j'en ai lu un grand nombre cette année). Totalement captivant, il s'avère être une mine de renseignements et de détails pour tous ceux qui s’intéressent à la Seconde Guerre mondiale.

Barbarossa est donc un ouvrage de référence, une nécessité de lecture, un livre qui brosse la fresque du plus terrible affrontement de la Seconde Guerre mondiale. Il nous fait passer du Kremlin au QG du führer, des états-majors des fronts à ceux des groupes armés, du NKVD aux Einsatzgruppen, des unités en marche aux usines aux fosses d’exécution. Barbarossa est une somme unique et exceptionnelle, un immense livre !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les cent derniers jours d'Hitler" du même auteur
La chronique de "La Wehrmacht, la fin d'un mythe" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Guerres & Histoire
Le Facebook de Guerres & Histoire


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=