Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Supergrass
La Cigale  (Paris)  18 novembre 2005

"Rendez-vous à la Cigale en novembre pour un set acoustique". L'interview de Gas Coombes s'était finie comme ça. Sur une phrase anodine, lâchée sur le trottoir de la Gare du Nord.

En plein été à la parution de Road to Rouen. Le dernier voyage en date de Supergrass en terres acoustiques.

18 novembre, il est 20h à la Cigale, et Supergrass n'a pas trompé son monde. On entend ça et là les bruits de couloirs ("Gaz serait seul à la guitare acoustique pendant tout le concert ! ") et le piétinement des gens à l'entrée. Sold out, forcément.

La première partie, Asyl, retarde les hostilités. Apercu à Rock en Seine, le groupe français est bel et bien la confirmation de ce soir. La confirmation que certaines premières parties feraient mieux de rester au vestiaire.

Poussif et sans éclats, Asyl ne convainc guère. Bien au contraire. Rock brouillon et plaintif, on n'écoute guère. Asyl, des fous à enfermer, forcément. Et pourtant la pochette de l'album est jolie.

Quelques bières plus loin, nous approchons de Rouen. Le rideau se lève et Gas Coombes est effectivement assis, seul à la guitare, pour entamer "St Petersburg", premier single de l'album.

Beauté d'une ballade folk et voix sur le fil du rasoir, Gas impressionne, il a pris de la bouteille et des rides depuis les débuts de 1994. Les frissons résonnent tant le chant est juste. Rejoint par Micky Quinn, le bassiste pour un duo inattendu, Supergrass se dévoile et vire lentement à l'électrique sur "Sun hits the sky"…

Pas de surprise donc. Supergrass surprend et enchante sur ses titres les plus récents, de "Sad Girl" à "Kick in the teeth". "Low C" rappelle étonnamment le Lennon de la fin des 60' . Pas de pogos et encore moins de sueur, le Supergrass 2005 joue de sa tranquillité, économise l'énergie.

"Pumpin' up the stereo", "Movin'!!" entend-on dans la salle. A tort ou à raison, Supergrass s'exécute et revisite ses tubes, de "Richard III" à "Grace". On sent la lassitude des titres joués et rejoués, l'envie n'est plus là apparemment. Il n'en faut pas plus à Gas pour entamer "Tales of endurance", morceau bravache issu de Road to Rouen. Une ode aux guitares et Led Zep période Physical graffiti, divisée en trois actes. Tales of endurance reste le sommet d'un groupe amputé ce soir de son pianiste originel (Mais où est Rob Coombes ?).

Les morceaux s'enchaînent aussi vite qu'une autoroute qui défile. Me reviennent alors les paroles de Gas Coombes : "Nous en avions marre de l'électricité, du bruit, des guitares qui hurlent ; la finesse et la douceur sont également appréciables. Mais attention, nous ne sommes pas encore prêt à acheter un pavillon avec le jardin et les enfants dedans.".

Supergrass vieillit bien en somme, mais bizarrement, n'a pas joué "Alright" ("We are young, we are free…") ce soir. Don't acte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Road to Rouen de Supergrass
La chronique de l'album Diamond Hoo Ha de Supergrass
Supergrass en concert à l'Olympia (8 avril 2003)

En savoir plus :

Le site officiel de Supergrass
Le site officiel d'Asyl


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"American Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Dracula, Lecture rock dans la veine de Bram Stocker" à la Maison de la Poésie
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=