Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Michaêl Hirsch - Je pionce donc je suis
Théâtre du Lucernaire  (Paris)  septembre 2019

Seul en scène humoristique écrit par Michaël Hirsch et Ivan Calbérac, interprété par Michaël Hirsch dans une mise en scène de Clotilde Daniault.

En 2014, usant simplement d'un adverbe interrogatif "Pourquoi ?", le jeune comédien et humoriste Michaël Hirsch présentait son premier seul en scène placé sous le signe du questionnement existentiel taraudant l'homme de tous les âges et annonçait une nouvelle race d'humanidé, le "homo-sapionce".

En 2019, il propose un deuxième opus au titre en forme d'avatar du cogito pascalien - "Je pionce donc je suis" - qui reprend cet argument pour le développer en éloge du sommeil, et de ses bienfaits, et des vertus du rêve avec un personnage dystopique qui invite à relater les mésaventures et périple du bien-nommé dormeur impétinent et, bien évidemment, lunaire Isidore Beaupieu.

Celui-ci, chef de produit dans la multinationale leader du grille-pain, se trouve brutalement licencié pour cause d'endormissement intempestif et en direct durant la retransmission du grand show télévisé de son PDG Manuel Sanchez, hybride de l'homme politique surnommé le Kommandantur catalan et de l'entrepeneur-prêcheur de la pomme croquée.

Grillé (sic) sur le marché du travail tout en occasionnant un buzz de solidaires qui l'érigent en chantre du dodo, il va entrer en relation avec la confidentielle Confrérie des Sapionces présidée par le Commandant Couchetot sous la caution médicale du narcoleptique docteur Housse qui lui donne l'occasion de découvrir le sens de la vie et le but de sa vie, devenir le superhéros Pyjaman, version contemporaine du marchand de sable.

A l'écriture, et avec la collaboration de Yvan Calbérac, Michaël Hirsch, qui ne s'est donc pas endormi sous ses lauriers (re-sic), continue dans le registre du jeu de mots et des aphorismes à la manière de ses figures tutélaires, et,en l'occurrence celles de Pierre Dac et Francis Blanche, combiné de surcroît avec une contrainte quasi oulipienne, celle d'utiliser, en homonymie ou en calembour, le vocabulaire afférent au domaine du sommeil.

Et force est de constater que les deux compères s'en donnent à c(h)oeur joie pour peaufiner une partition aussi roborative que jubilatoire comportant une belle galerie de personnages, dont des caricatures d'un académicien fameux et celle incontournable d'un comédien rebaptisé pour l'occasion "Kilinu", dans laquelle ils ont également instillé tant des incises poétiques que des piques bien senties sur des évènements d'actualité.

Dans la scénographie douillette de Natacha Markoff, une cimaise tapissée d'oreillers élaborée comme une boîte à malices et accessoire de jeu, et sous les lumières avisées de Laurent Béal, Clotilde Daniault assure une mise en scène dynamique et une sobre direction d'acteur.

Excellent comédien, Michaël Hirsch livre une remarquable prestation pour dispenser cette délicieuse et (im)pertinente invitation à rêver d'un monde meilleur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=