Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Trinidad - Pour que tu t'aimes encore
Comédie Bastille  (Paris)  septembre 2019

Seul en scène humoristique écrit et interprété par Trinidad.

Avec Trinidad, aucun risque d'assister à un seul en scène formaté du genre "Bonjour Paris ! Ça va Paris ?" sur fond de musique tonitruante.

Pour son millésime 2019 intitulé "Pour que tu t'aimes encore", tout commence dans le noir, avec la trompette de Miles Davis de "l'Ascenseur pour l'échafaud" et le halo de deux torches qui balaye des photographies d'actrices. Celle de Vivian Leigh dans le rôle mythique de Scarlett dans film "Autant en emporte le vent", et celles au destin fracassé, Françoise Dorléac si jeune, Romy Schneider si fragile, et Annie Girardot si désemparée.

Quel rocambolesque cambrioleur ou visiteur s'introduit-il dans ce qui va se révéler comme la mémoire illustrée d'une petite fille qui rêve devenir actrice ? Trinidad elle-même qui invite le spectateur à une superbe traversée autobiographique.

Car la voici pleins feux, belle et pétulante rousse en tenue de voyageuse de l'espace, une combinaison façon cosmonaute disco, qui entraîne, avec son goût des mots, des jeux de mots et des calembours rimés, le spectateur dans son panthéon féminin et féministe.

Dans son album de famille de coeur, des comédiennes admirées ainsi que des figures féminines fondatrices de ce qu'elle est devenue, de la poupée Barbie à Sharon Stone en passant par Brigitte Lahaie. Et sa mère, espagnole catholique, pour qui l'avenir de la femme se résume à la seule alternative "maman ou putain".

Mais aussi ses phares générationnels dont Simone Veil à laquelle elle rend hommage dans sa rétrospective théâtralisée de la condition féminine "Et pendant ce temps Simone veille!" qui ne quitte pas l'affiche.

Humoriste, chanteuse, imitatrice, auteure et chroniqueuse, Trinidad dispose de plus d'une flèche dans son carquois pour cibler le prédateur aigle noir de Barbara, dénoncer les cinq commandements de la virilité tout comme elle, magnifier le plaisir féminin et prôner "le tour du monde en 80 jouir" et en appeler à la puissance des femmes, non pour revendiquer mais affirmer, sortir de l'emprise idéologique de domination masculine et de la sexuation sociétale comme de l'ornière néo-féministe.

Et elle est bien armée, non seulement d'un humour ravageur, ui s'exprime également dans l'art de la goguette avec des détournements parodiques de chansons, mais, à l'instar d'une super-héroïne du troisième millénaire, de la puissance de la force qui ne réside pas dans le sabre de Dark Vardor mais dans les gants laser pour DJ.

Ainsi Trinidad délivre une performance originale et inédite qui hybride one woman show, seul en scène militant et space-opera avec éclairage ad hoc. Et, attention, cela va très vite car la dame n'a pas sa langue dans la poche et elle est diablement volubile. De quoi fédérer un public enthousiaste.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=