Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lewis versus Alice
Théâtre Gérard Philippe  (Saint-Denis)  septembre 2019

Spectacle de théâtre musical conçu et mis en scène par Macha Makeïeff, avec Geoffrey Carey, Caroline Espargilière, Vanessa Fonte, Clément Griffault, Jan Peters, Geoffroy Rondeau et Rosemary Standley.

Comme à son habitude, dans ce spectacle autour de Lewis Carroll, Macha Makeïeff s'est impliquée totalement, à commencer par les décors et les costumes.

A la différence des "Femmes savantes" et de "La Fuite", elle n'a pas adapté une œuvre précise et, en compagnie de Gaëlle Hermant, elle a écrit quelque chose d'hybride, où l'auteur est confronté à son personnage.

Ce n'est donc pas "Alice au pays des merveilles" suivi de "L'autre côté du miroir" qui va être strictement et chronologiquement décliné. Alice sera à la fois la fillette des deux ouvrages et la vraie Alice, c'est-à-dire Alice Liddell, celle qu'aimait photographier le révérend Charles Dogson dont le nom de plume sera Lewis Carroll. Celui-ci sera constamment là et le lapin blanc ne sera pas forcément le fil conducteur.

D'une beauté formelle impeccable, avec le "plus" magique que lui apportent les lumières subtilement élaborées de Jean Bellorini, "Lewis versus Alice" ravira les yeux, laissera au spectateur le souvenir d'un plateau où il se passe constamment quelque chose.

Capharnaüm parfois hyperréaliste d'objets hétéroclites, avec des oiseaux empaillés, des miroirs et une grande maison de poupée dont le premier étage est à lui seul une autres scène, l'espace où se déroule la pièce est d'une richesse rare.

Sans compter la présence d'un piano dévolu à Clément Griffault qui accompagne avec un beau toucher les prestations toujours inspirées de Rosemary Stanley, par ailleurs jouant une reine de cœur aux relents de Cruella d'enfer.

Tout cela nourrit un spectacle porteur d'images bien entendu tirées des romans (comme le duo célèbre "Humpty Dumpty"). Cependant, même si Geoffrey Carey pétille en Lewis Carroll, dont on ne cache pas la part d'ombre, qu'Alice (Vanessa Fonte) peut virer Lolita et pratiquer le pole dance pendant que le reste de la troupe (Caroline Espargillère, Jan Peters et Geoffroy Rondeau) peut se grimer en duchesse ou revêtir des têtes d'animaux, l'esprit foncièrement absurde d'"Alice" ou de "La Chasse au Snark" peine à faire rire.

Macha Makeïeff n'a pas totalement réussi à franciser le non sense anglais. Ce n'est pas la première à s'y casser les dents.

Reste un très beau spectacle qui manque d'une petite étincelle de folie pour qu'Alice et Lewis soient de nouveau unis au pays de leurs merveilles par les vertus de l'humour et de la fantaisie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=