Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'un de nous deux
Théâtre du Petit Montparnasse  (Paris)  septembre 2019

Comédie dramatique de Jean-Noël Jeanneney, mise en scène de Jean-Claude Idée, avec Christophe Barbier, Emmanuel Dechartre et Simon Willame.

Dans un salon dont la fenêtre donne sur un camp de concentration, devisent deux prisonniers politiques livrés aux Nazis par leurs compatriotes collaborationnistes, deux hommes de la même génération que presque tout oppose : leur tempérament, leur figure tutélaire, leurs convictions politiques et leur conception de l'action politique.

Léon Blum, homme de gauche, non la gauche "rouge" mais la gauche socialiste dans le sillage de son "dieu" Jean Jaurès, humaniste qui a foi en la bonté de l'homme, toujours en proie au doute et qui préfère le regret au remords, et Georges Mandel, homme de droite, non la droite "blanche" mais la droite républicaine, fidèle à son mentor Georges Clémenceau, orgueilleux et radical qui pense que l'action immédiate doit précéder la réflexion et croit au Mal incarné dans l'homme.

Leurs points communs : l'exercice de responsabilités ministérielles sous la IIIème République et donc leur connaissance des arcanes de la politique politicienne, leur attachement à la grandeur de la France, leur opposition farouche au nazisme, et à toute forme de totalitarisme, et leur judaïté.

Ce qui correspond à la situation théâtrale par essence qu'est la confrontation entre deux personnages qui a inspiré à Jean-Noël Jeanneney, le remarquable opus "L'un de nous deux" ressortant au théâtre de conversation qu'il qualifie de "dialogue en trois actes" et se déploie selon la facture classique de la tragédie en retraçant, à partir d'un fait historique réel, les imaginaires conversations animées entre Léon Blum et Georges Mandel, otage d'Etat depuis 1943 détenus dans un pavillon proche du camp de Buchenwald.

Un opus d'autant plus remarquable et passionnant que Jean-Noël Jeanneney agrégé d'histoire, spécialiste de l'histoire contemporaine et ayant occupé à plusieurs reprises un secrétariat d'Etat, ne cède ni à la pédanterie d'auteur ni au manichéisme réducteur et simplificateur du débat gauche/droite et ne se pose pas en donneur de leçon de démocratie.

En effet, avec une écriture peaufinée qui, en outre, bénéficie du sens de la formule propre à solliciter l'attention de l'auditoire, il ouvre le champ de la réflexion à travers les échanges des protagonistes qu'il indique ne pas concevoir comme "un concours pour un catéchisme républicain" et leurs échanges qui naviguent entre gravité et émotion, en sus, quelques inserts de comédie.

Ainsi, il positionne la situation en juin 1944, dans la journée qui précède l'évènement qui va faire tomber l'épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête des deux captifs, l'assassinat de Philippe Henriot, le secrétaire d'État à l'Information et à la Propagande du gouvernement de Vichy, qui leur est annoncé par le jeune soldat allemand affecté à leur surveillance (Simon Willame).

Jean-Claude Idée, qui signe également l'adéquate scénographie avec un décor à réalité augmentée, met en scène, et sans dommage, une version resserrée de l'oeuve originale dont il a judicieusement confié l'interprétation à deux comédiens qui s'avèrent exceptionnels.

L'un de longue date, Emmanuel Dechartre qui incarne avec l'éloquence sensible les atermoiements philosophiques et existentiels de Léon Blum, surnommé "le sage de Jouy", l'autre, le journaliste politologue qui a pris goût à la scène Christophe Barbier qui assure, avec efficacité et crédibilité les ardeurs jacobines de Georges Mandel.

Une belle réussite pour ce pas de deux totalement maîtrisé qui appelle au discernement pour la chose politique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=