Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Archives des enfants perdus
Valeria Luiselli  (Editions de l'Olivier)  août 2019

Découverte avec son premier ouvrage intriguant, L’histoire de mes dents, paru en 2017 aux éditions de l’Olivier, je retrouve avec plaisir l’écriture de cette jeune auteure née à Mexico, vivant à New-York. C’est avec un ouvrage d’un tout autre registre qu’elle revient, Archives des enfants perdus, livre qui a rencontré un grand succès critique et médiatique dès sa parution aux Etats-Unis. Traduit en français par Nicolas Richard, ce sont les éditions de l’Olivier qui nous permettent d’avoir la chance d’en profiter.

L’ouvrage qu’elle nous propose a une réelle dimension sociale et historique qui m’a particulièrement intéressé. Portée par la superbe écriture qu’on lui connaît (si on a déjà lu un de ces ouvrages comme c’est mon cas), l’auteure s’appuie sur une histoire romancée à laquelle se mêle une histoire nationale autour des migrations sud-américaines vers les Etats-Unis.

Une voiture roule sur les routes américaines. A l’intérieur, une femme, un homme et leurs deux enfants issus d’unions précédentes. Ils ont une destination mais deux buts. Le père veut se rendre en Apachéria, l’ancien territoire historiquement habité par les indiens Apache. La mère, elle, veut voir de ses propres yeux la réalité de ce qu’on appelle, à tort, "la crise migratoire" des enfants sud-américains immigrant seuls aux Etats-Unis pour rejoindre leurs parents. Ils ont une destination, deux buts, mais le même souci : rendre compte d’un territoire, de ce (et ceux) qui le traverse (et l’ont traversé), des transformations successives que lui a imprimées l’histoire.

Au milieu de ce couple qui s’apprête à prendre des chemins différents se trouvent leurs deux enfants. Leurs interrogations, les photos qu’ils prennent, le regard qu’ils portent sur le monde donnent un autre sens à ce voyage. Encore plus quand ils demandent à leur mère de leur lire Elégie des enfants perdus, un petit livre rouge écrit par une mystérieuse autrice…

Loin du roman assez loufoque qui m’avait fait connaÎtre cette auteure, Archives des enfants perdus explore des horizons beaucoup plus sociaux, nous proposant une superbe réflexion sur les traces des enfants venus d’Amérique centrale qui, une fois arrêtés, se retrouvent déambulant et perdus à la frontière américaine.

Archives des enfants perdus est un livre engagé, un ouvrage qui dresse un sombre bilan de ce que l’on a coutume d’appeler le rêve américain en critiquant la politique migratoire des Etats-Unis. Roman sur les migrants, roman sur le couple aussi et la séparation, roman sur la place et le rôle des archives dans une société, le livre de Valeria Luiselli est d’une densité incroyable, ne pouvant laisser indifférent le lecteur.

Comme dans son livre L’histoire de mes dents, la grande force de l’ouvrage, au-delà de son contenu, tient dans sa construction originale, particulièrement brillante. Autour du road trip de cette famille recomposée qui se décompose au fil des pages, l’auteur a inséré l’histoire de jeunes migrants qui traversent seuls la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

La disparition des deux enfants de la famille recomposée permet à l’auteur de confondre leur monde à celui des enfants migrants. A cela s’ajoutent les archives, auquel l’ouvrage apporte une place centrale puisque chaque personnage les stocke dans une boîte spéciale, archives qui sont détaillées dès le début du livre. Et enfin, l’ouvrage est aussi truffé d’allusions à des œuvres littéraires, d’une alternance de narrateurs particulièrement intéressante qui fait porter la voix des adultes mais aussi des enfants.

Alors voilà, cet ouvrage de Valeria Luiselli est un magnifique livre, une véritable curiosité de lecture qui nous fait beaucoup réfléchir tout en nous rappelant que l’histoire des Etats-Unis n’est pas toujours celle qu’on nous raconte et que son avenir risque beaucoup de dépendre de la façon dont elle va gérer sa politique migratoire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'histoire de mes dents" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=