Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce De pierre et d'os
Bérengère Cournut  (Editions Le Tripode)  août 2019

C’est devenu une habitude de la part de Bérengère Cournut que de nous proposer des romans autour de personnages venant du bout du monde. Dans l’un de ses précédents romans, Née contente à Oraibi, elle nous narrait l’histoire d’une jeune amérindienne hopi. Avec son nouvel ouvrage, c’est vers les contrées de l’Arctique qu’elle décide d’emmener les lecteurs.

Parachevé au cours d’une résidence d’écriture au Muséum national d’Histoire naturelle, De pierre et d’os livre les aventures d’une extraordinaire femme inuit. Une nuit, la banquise se fracture et sépare cette jeune femme de sa famille. Uqsuralik se retrouve livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Si elle veut survivre, elle doit avancer à la rencontre d'autres êtres vivants. Commence alors, dans les conditions extrêmes, une errance au sein de l'espace arctique, peuplé d'hommes, d'animaux et de créatures. La lecture de l'image confirme le coup de cœur des lecteurs FNAC 2019 qui ont eu la bonne idée d'honorer cet ouvrage.

J'ai retrouvé avec plaisir la plume délicate et poétique de cette auteure qui m'avait emporté dans ses ouvrages précédents, particulièrement celui qui répondait à l'ouvrage délicieux de Pierre Cendors, Minuit en mon silence, que je vous recommande aussi au passage.

Quel dépaysement magique que celui de se sentir traverser la banquise sans jamais bouger de son canapé ! Bérengère Cournut nous envoûte, elle nous imprègne par ses mots de ce monde inuit, aussi fascinant que beau qui se bat pour conserver ses traditions. L'errance de cette femme est d'une sidérante beauté. On l'accompagne au milieu d'un territoire sublime, parfaitement décrit par l'auteure et on l'observe, se démener face aux obstacles multiples qu'elle rencontre sur son chemin.

L'originalité de l'ouvrage, et sa beauté aussi tient dans le fait que l'auteure a pris soin d’enchâsser plusieurs chants dans le récit principal. Cela s'explique par le fait que le chant joue un rôle particulièrement important dans la société traditionnelle inuit. Ils relatent souvent des événements importants dans la vie des inuit comme une naissance puis sont ensuite répétés lors de rassemblements. Les chants peuvent aussi servir de duels, utilisés comme une arme avec l'ambition d'emporter la grâce d'une assemblée. Dans le roman, l'auteure utilise les chants de façon à faire entendre différentes voix, tout en restant au plus près de la tradition inuit.

On découvre aussi de nombreuses choses concernant cette population inuit et on devine que l'auteure a dû fournir un formidable travail de recherche les concernant pour donner une véritable authenticité à ces personnages et au décor de l'ouvrage.

Tout est superbe dans ce livre, de la couverture à la quatrième de couverture en passant évidemment par l'écriture et le texte de l'auteure. On comprend pourquoi les éditions du Tripode ont refait le choix de ne publier que cet ouvrage pour la rentrée littéraire, comme ils l'avaient déjà fait pour le dernier livre de Valérie Manteau. De pierre et d'os est un écrin de beauté, un livre sensoriel qui nous embarque vers des territoires lointains et inconnus habités par une communauté qui nous est décrite avec une pudeur et une grande délicatesse.

Alors voilà, si vous aimez les grands voyages et la belle littérature, le livre de Bérengère Cournut vous ravira et vous emportera, sans jamais vous ennuyer, vers des contrées et des personnages que vous n'êtes pas prêts d'oublier.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Par-delà nos corps" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Bérengère Cournut


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=