Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce De pierre et d'os
Bérengère Cournut  (Editions Le Tripode)  août 2019

C’est devenu une habitude de la part de Bérengère Cournut que de nous proposer des romans autour de personnages venant du bout du monde. Dans l’un de ses précédents romans, Née contente à Oraibi, elle nous narrait l’histoire d’une jeune amérindienne hopi. Avec son nouvel ouvrage, c’est vers les contrées de l’Arctique qu’elle décide d’emmener les lecteurs.

Parachevé au cours d’une résidence d’écriture au Muséum national d’Histoire naturelle, De pierre et d’os livre les aventures d’une extraordinaire femme inuit. Une nuit, la banquise se fracture et sépare cette jeune femme de sa famille. Uqsuralik se retrouve livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Si elle veut survivre, elle doit avancer à la rencontre d'autres êtres vivants. Commence alors, dans les conditions extrêmes, une errance au sein de l'espace arctique, peuplé d'hommes, d'animaux et de créatures. La lecture de l'image confirme le coup de cœur des lecteurs FNAC 2019 qui ont eu la bonne idée d'honorer cet ouvrage.

J'ai retrouvé avec plaisir la plume délicate et poétique de cette auteure qui m'avait emporté dans ses ouvrages précédents, particulièrement celui qui répondait à l'ouvrage délicieux de Pierre Cendors, Minuit en mon silence, que je vous recommande aussi au passage.

Quel dépaysement magique que celui de se sentir traverser la banquise sans jamais bouger de son canapé ! Bérengère Cournut nous envoûte, elle nous imprègne par ses mots de ce monde inuit, aussi fascinant que beau qui se bat pour conserver ses traditions. L'errance de cette femme est d'une sidérante beauté. On l'accompagne au milieu d'un territoire sublime, parfaitement décrit par l'auteure et on l'observe, se démener face aux obstacles multiples qu'elle rencontre sur son chemin.

L'originalité de l'ouvrage, et sa beauté aussi tient dans le fait que l'auteure a pris soin d’enchâsser plusieurs chants dans le récit principal. Cela s'explique par le fait que le chant joue un rôle particulièrement important dans la société traditionnelle inuit. Ils relatent souvent des événements importants dans la vie des inuit comme une naissance puis sont ensuite répétés lors de rassemblements. Les chants peuvent aussi servir de duels, utilisés comme une arme avec l'ambition d'emporter la grâce d'une assemblée. Dans le roman, l'auteure utilise les chants de façon à faire entendre différentes voix, tout en restant au plus près de la tradition inuit.

On découvre aussi de nombreuses choses concernant cette population inuit et on devine que l'auteure a dû fournir un formidable travail de recherche les concernant pour donner une véritable authenticité à ces personnages et au décor de l'ouvrage.

Tout est superbe dans ce livre, de la couverture à la quatrième de couverture en passant évidemment par l'écriture et le texte de l'auteure. On comprend pourquoi les éditions du Tripode ont refait le choix de ne publier que cet ouvrage pour la rentrée littéraire, comme ils l'avaient déjà fait pour le dernier livre de Valérie Manteau. De pierre et d'os est un écrin de beauté, un livre sensoriel qui nous embarque vers des territoires lointains et inconnus habités par une communauté qui nous est décrite avec une pudeur et une grande délicatesse.

Alors voilà, si vous aimez les grands voyages et la belle littérature, le livre de Bérengère Cournut vous ravira et vous emportera, sans jamais vous ennuyer, vers des contrées et des personnages que vous n'êtes pas prêts d'oublier.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Par-delà nos corps" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Bérengère Cournut


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=