Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante
Maison de Balzac  Du 23 septembre 2019 au 13 janvier 2020

Avec "Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante", la Maison de Balzac propose au public une mise en résonance entre le romancier Honoré de Balzac et le dessinateur Grandville articulée sur une identité d'approche de la nature humaine.

Yves Gagneux, conservateur du Patrimoine et directeur de la Maison Balzac, qui assure le commissariat de l'exposition, a composé un florilège riche d'une cinquantaine d'oeuvres, dessins, gravures et affiches dont certaines inédites.

Celles-ci sont déployées en trois sections chronologiques relatant la carrière de Grandville qui après la promulgation de la loi édictant la censure abandonne le dessin de presse et la satire politique au profit de l'illustration.

Balzac et Grandville, même combat

En 1830, alors dans sa période journalistique, Balzac, qui n'a pas encore entamé l'écriture de son grand oeuvre la Comédie humaine basée sur la charge caricaturale et la "comparaison entre l'Humanité et l'Animalité" tel qu'il l'exprimera dans l'avant-propos de la première édition, rencontre le dessinateur satirique Jean Ignace Isidore Gérard dit Grandville.

Celui-ci jouit déjà d'une belle notoriété avec ses charges satiriques placées sous le genre de l'allégorie et de la caricature animalière et sans doute Balzac trouve-t-il en sa personne un homologue sur le plan graphique de l'anthropomorphisme.

Il a notamment publié sous le titre "Les Métamorphoses du jour" une série de 70 scènes dans lesquelles des personnages humains sont représentés avec une tête d'animal.

Le visiteur pourra apprécier le style de Grandville qui emprunte les formes de l'iconographie médiévale et maniériste avec ses chimères résultant de l'hybridation entre l'humain, l'animal et le végétal qui se trouve être en symbiose avec une pseudo-science qui resurgit au 19ème siècle, la physiognomonie, postulant l’analogie entre les traits du visage et la complexion et sa personnalité..

Grandville publie également ses dessins dans les journaux satiriques, ressortant à la presse qualifiée de "petite presse illustrée", alors en plein essor auprès de laquelle collabore Balzac qui va en assortir certains d'élogieux commentaires.

Après le rétablissement de la censure, Grandville se consacre à l'illustration à titre personnel, avec des recueils de lithographies dont "Les Cent Proverbes" et "Les Fleurs animées", et dans le registre de l'illustration littéraire des "Fables" de La Fontaine aux grands romans tels "Don Quichotte" de Cervantes et "Robinson Crusoé" de Daniel Defoe.

Et, il participe à l’illustration d'un ouvrage de typologie sociale intitulée Les Français peints par eux-mêmes et d'un recueil d'articles, de nouvelles et de contes satiriques publiés sous le titre "Les Scènes de la vie privée et publique des animaux" avec la collaboration d'écrivains célèbres du temps dont...Honoré de Balzac.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Maison de Balzac

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Maison de Balzac


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=