Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pyongyang 1071
Jacky Schwartzmann  (Editions Paulsen)  octobre 2019

Vous ne le savez sûrement pas mais il existe bel et bien une preuve de marathon à Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord, pays réputé pour ne pas ouvrir beaucoup ses frontières aux touristes et aux curieux, pays dirigé d’une main de fer par un dictateur craint par de nombreux dirigeants du monde. Ce marathon est ouvert aux étrangers avec, néanmoins, une sélection drastique que l’auteur Jacky Schwartzmann a passé avec succès.

Jacky Schwartzmann est un écrivain qui a avant été éducateur, libraire et chef de rang. Il a aussi travaillé dans la multinationale Alstom en tant qu’assistant logistique, expérience qui lui inspira son premier roman, Mauvais coûts. Il a ensuite publié deux autres romans noirs, Demain c’est loin et Pension complète aux éditions Seuil.

Son nouvel ouvrage Pyongyang 1071 est le récit de son immersion en Corée du Nord lors de sa participation à l’improbable marathon de Pyongyang, un récit teinté d’humour et de cynisme publié aux éditions Paulsen.

Rien n’était gagné pour l’auteur lorsqu’il eut l’idée de participer à ce marathon. Il a dû paser par l’étape de l’inscription, puis celle de la sélection. Il a dû affronter les réactions, de l’éclat de rire à la quasi-hostilité puis se préparer à passer les frontières de la dernière dictature communiste à l’œuvre, pour courir une épreuve difficile d’un peu plus de 42 kilomètres avec comme dossard le numéro 1071.

Dans l’ouvrage et dans un style imparable, l’auteur a cherché à savoir et à comprendre ce qui peut pousser des individus du monde entier (américains mis à part) à vouloir participer à l’évènement sportif le plus abracadabrant de la planète.

Entre rêve fou, défi sportif et envie déraisonnée, il raconte un voyage durant lequel il fut aussi bien désorienté qu’émerveillé ou exaspéré, puis constamment surveillé, et il allie émotion et curiosité pour nous proposer une immersion dans un pays fermé qui lui a ouvert ses portes, l’espace d’une course.

C’est donc un marathon particulièrement atypique que nous offre l’auteur, nous permettant de mieux appréhender un pays qu’au final on connaît très peu ou très mal. L’ouvrage est drôle tout en étant aussi particulièrement sérieux. On y voit des populations coréennes constamment surveillées, tout comme les étrangers visiteurs d’ailleurs. On y découvre la culture coréenne, bien différente de la nôtre et de notre façon de vivre. On y voit un dirigeant omniprésent auquel la population doit vouer un culte.

Je ne connaissais pas cet auteur avant la lecture de cet ouvrage et je dois avouer que j’ai été agréablement surpris par cet ouvrage (je ne savais pas non plus qu’il existait un marathon à Pyongyang) qui, en plus de me faire rire, m’a beaucoup intéressé pour les descriptions qu’il fait de la Corée et de son régime politique.

L’ouvrage qui est construit autour de deux parties principales, l’une sur les formalités d’inscriptions, les difficultés et la préparation et l’autre sur son expérience sur le territoire coréen nous montre bien la méfiance des Coréens pour l’ennemi américain (première partie) et la volonté de n’afficher que certains aspects du régime aux touristes. On apprend que des visites organisées et obligatoires sont faites aux touristes étrangers.

Alors voilà, Pyongyang 1071 est un ouvrage d’un peu moins de 200 pages, sans prétention, qui permet au lecteur de découvrir la Corée du Nord sans avoir à ouvrir un livre d’histoire précis sur le sujet.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jacky Schwartzmann
Le Facebook de Jacky Schwartzmann


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=