Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'horizon qui nous manque
Pascal Dessaint  (Editions Rivages)  septembre 2019

Quelle belle fidélité que celle qui lie Pascal Dessaint à son éditeur fétiche, en l’occurrence les éditions Rivages ! Son dernier ouvrage, L’horizon qui nous manque est le 20ème titre de l’auteur publié chez Rivages. Une publication fêtée comme il se doit par son éditeur qui réédite trois de ses titres avec de nouvelles couvertures : Une pieuvre dans la tête, Loin des humains et A trop courber l’échine.

De mon côté, j’aime beaucoup cet auteur, sa sincérité dans ses écrits, sa modestie et surtout son écriture qui nous transporte à chaque nouvel ouvrage. Avec ce nouvel ouvrage, Pascal Dessaint nous embarque dans un roman noir et social qui nous dépeint la vie des laissés pour compte qui tentent de contourner le système avec les armes qu’ils possèdent. Situé entre Gravelines et Calais, c’est un texte violemment tendre qu’il nous offre. Un texte sur une région qu’il connaît particulièrement bien, lui, l’enfant d’une famille ouvrière du nord de la France.

Dans cet environnement resté sauvage en dépit de la présence industrielle, Pascal Dessaint nous raconte l’histoire de trois personnages, réunis par les circonstances. Anatole est un retraité qui rêve d’une chasse mythique. Lucille, elle, est une institutrice qui s’est dévouée pour les migrants de la jungle avant de se retrouver totalement désabusée quand celle-ci a été démantelée. Loïk, lui, est un être imprévisible et déterminé, qui n’a pas toujours été du bon côté de la loi et qui n'a jamais pu profiter de ce que l’on appelle l’ascenseur social.

Quel bonheur que de retrouver la plume subtile et humaniste de Pascal Dessaint, cet auteur qui n'a de cesse de se renouveler pour nous offrir à chaque fois des textes d'une grande qualité. Avec cet ouvrage, l'auteur fait le choix de se porter sur des personnages fouillés et attachant au détriment d'une intrigue haletante et de rebondissements. C'est un roman écrit avec son cœur qu'il nous propose qui ne fait pas dans le sensationnel mais dans la banalité de trois vies décrites avec justesse.

Trois vies qui vont se croiser, qui vont vivre des choses ensembles. Trois vies qui ont certaines passions communes, autour du grand Jean Gabin notamment que Pascal Dessaint cite dans son livre pour notre plus grand plaisir.

C'est un ouvrage plein de tendresse que nous offre Pascal Dessaint. Tendresse à l'égard de ces personnages cabossés par la vie mais aussi tendresse pour une région, cadre de superbes descriptions faites par l'auteur. On retrouve aussi de superbes descriptions de la faune et de la flore de cette région, ce qui ne nous surprend pas puisque son précédent roman le faisait déjà merveilleusement bien.

Terriblement d'actualité, avec le démantèlement de la jungle de Calais et les migrants, mais aussi raccroché à l'histoire, avec la présence des blockhaus de la Seconde Guerre mondiale, trésor de secrets non révélés, le dernier livre de Pascal Dessaint s'avère être un superbe ouvrage autour de trois personnages magnifiques qui ont du mal à s'adapter à notre société, des êtres touchants complètement décalés mais réunis par leur passion pour Gabin.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Un colosse" du même auteur
La chronique de "Un homme doit mourir" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Pascal Dessaint
Le Facebook de Pascal Dessaint


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er août 2021 : L'été en pointillés

Toujours un rythme de vacances, avec quand même de nouvelles chroniques et des belles choses à découvrir pendant l'été. C'est parti!

Du côté de la musique :

"Rêve capital" de Bertrand Burgalat
"Escapades" de Gaspard Augé
"Fa-tality" de E-Riser
"Garden party" de Gurl
"Peace of love" de Kings Of Convenience
"L'auvergnat chante Brassens à la Coopérative de mai" par divers artistes
"Giants" de Pierre Mottron
"II" de Servo
"Enraciné" de Yvard
et toujours :
"Si la rivière coule" de Belfour
Un petit point sur le Hellfest #15 (édition 2022)
"Primeiro disco" de José
"Sister" de Mina Tindle
Sur l'écran noir" de Thierry Eliez
"Symphony N°2 / Highlander" de Tomasz Sroczynski

Au théâtre :

des suggestions avec les spectacles de l'été
le théâtre chez soi avec les captations vidéos de
"La Fuite" de de Ciro Cesarano et Fabio Gorgolini
"Kadok" de Rémi de Vos
"Bigre" de Pierre Guillois, Agathe L'Huillier et Olivier Martin-Salvan
"Fables" de Robert Wilson
"Féminines" de Pauline Bureau
"Le livre de ma mère" d'Albert Cohen
et retrouver l'esprit et la plume du Café de la Gare avec :
"Cyrano m'était conté"
"A suivre"

Expositions :

dernière ligne droite pour :
"Voyage sur la route du Kisokaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
en virtuel commenté :
"Les origines du monde. - L'invention de la nature au XIXe siècle" au Musée d'Orsay
"Le Corps et l'Ame. De Donatello à Michel-Ange. Sculptures italiennes de la Renaissance" au Musée du Louvre
"Dans la poussière de Séville... sur les traces du Saint Thomas de Velázquez" au Musée des Beaux-Arts d’Orléans
"De Chantilly à Azay-le-Rideau. Le retour des portraits de la Renaissance" au Château d’Azay-le-Rideau
et les expos de l'été parisien

Cinéma :

en salle :
"Pour l'éternité" de Roy Andersson
at home en streaming gratuit :
"Madame Rettich, la Czerni et moi" de Markus Imboden
"L'Insulte" de Ziad Doueiri
"Sans jamais le dire" de Tereza Nvotova
"Shéhérazade" de Jean-Bernard Marlin

Lecture avec :

"Ces jours qui disparaissent" de Timothé le Boucher
"La famille Tabor" de Cherise Wolas
"Live !" de Jeff Jackson
"Ne m'oublie pas" de Alix Garin
"Oeuvres complètes IV" de Roberto Botano
"Le divin scénario" de Jacky Beneteaud & Fabrizio Dori
"Parasites" de Ben'H Winters

"Mémoires" de Albert Kesselring
"Maitresses et femmes d'influence" de Robert Schneider

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=