Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'horizon qui nous manque
Pascal Dessaint  (Editions Rivages)  septembre 2019

Quelle belle fidélité que celle qui lie Pascal Dessaint à son éditeur fétiche, en l’occurrence les éditions Rivages ! Son dernier ouvrage, L’horizon qui nous manque est le 20ème titre de l’auteur publié chez Rivages. Une publication fêtée comme il se doit par son éditeur qui réédite trois de ses titres avec de nouvelles couvertures : Une pieuvre dans la tête, Loin des humains et A trop courber l’échine.

De mon côté, j’aime beaucoup cet auteur, sa sincérité dans ses écrits, sa modestie et surtout son écriture qui nous transporte à chaque nouvel ouvrage. Avec ce nouvel ouvrage, Pascal Dessaint nous embarque dans un roman noir et social qui nous dépeint la vie des laissés pour compte qui tentent de contourner le système avec les armes qu’ils possèdent. Situé entre Gravelines et Calais, c’est un texte violemment tendre qu’il nous offre. Un texte sur une région qu’il connaît particulièrement bien, lui, l’enfant d’une famille ouvrière du nord de la France.

Dans cet environnement resté sauvage en dépit de la présence industrielle, Pascal Dessaint nous raconte l’histoire de trois personnages, réunis par les circonstances. Anatole est un retraité qui rêve d’une chasse mythique. Lucille, elle, est une institutrice qui s’est dévouée pour les migrants de la jungle avant de se retrouver totalement désabusée quand celle-ci a été démantelée. Loïk, lui, est un être imprévisible et déterminé, qui n’a pas toujours été du bon côté de la loi et qui n'a jamais pu profiter de ce que l’on appelle l’ascenseur social.

Quel bonheur que de retrouver la plume subtile et humaniste de Pascal Dessaint, cet auteur qui n'a de cesse de se renouveler pour nous offrir à chaque fois des textes d'une grande qualité. Avec cet ouvrage, l'auteur fait le choix de se porter sur des personnages fouillés et attachant au détriment d'une intrigue haletante et de rebondissements. C'est un roman écrit avec son cœur qu'il nous propose qui ne fait pas dans le sensationnel mais dans la banalité de trois vies décrites avec justesse.

Trois vies qui vont se croiser, qui vont vivre des choses ensembles. Trois vies qui ont certaines passions communes, autour du grand Jean Gabin notamment que Pascal Dessaint cite dans son livre pour notre plus grand plaisir.

C'est un ouvrage plein de tendresse que nous offre Pascal Dessaint. Tendresse à l'égard de ces personnages cabossés par la vie mais aussi tendresse pour une région, cadre de superbes descriptions faites par l'auteur. On retrouve aussi de superbes descriptions de la faune et de la flore de cette région, ce qui ne nous surprend pas puisque son précédent roman le faisait déjà merveilleusement bien.

Terriblement d'actualité, avec le démantèlement de la jungle de Calais et les migrants, mais aussi raccroché à l'histoire, avec la présence des blockhaus de la Seconde Guerre mondiale, trésor de secrets non révélés, le dernier livre de Pascal Dessaint s'avère être un superbe ouvrage autour de trois personnages magnifiques qui ont du mal à s'adapter à notre société, des êtres touchants complètement décalés mais réunis par leur passion pour Gabin.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Un homme doit mourir" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Pascal Dessaint
Le Facebook de Pascal Dessaint


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=