Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'horizon qui nous manque
Pascal Dessaint  (Editions Rivages)  septembre 2019

Quelle belle fidélité que celle qui lie Pascal Dessaint à son éditeur fétiche, en l’occurrence les éditions Rivages ! Son dernier ouvrage, L’horizon qui nous manque est le 20ème titre de l’auteur publié chez Rivages. Une publication fêtée comme il se doit par son éditeur qui réédite trois de ses titres avec de nouvelles couvertures : Une pieuvre dans la tête, Loin des humains et A trop courber l’échine.

De mon côté, j’aime beaucoup cet auteur, sa sincérité dans ses écrits, sa modestie et surtout son écriture qui nous transporte à chaque nouvel ouvrage. Avec ce nouvel ouvrage, Pascal Dessaint nous embarque dans un roman noir et social qui nous dépeint la vie des laissés pour compte qui tentent de contourner le système avec les armes qu’ils possèdent. Situé entre Gravelines et Calais, c’est un texte violemment tendre qu’il nous offre. Un texte sur une région qu’il connaît particulièrement bien, lui, l’enfant d’une famille ouvrière du nord de la France.

Dans cet environnement resté sauvage en dépit de la présence industrielle, Pascal Dessaint nous raconte l’histoire de trois personnages, réunis par les circonstances. Anatole est un retraité qui rêve d’une chasse mythique. Lucille, elle, est une institutrice qui s’est dévouée pour les migrants de la jungle avant de se retrouver totalement désabusée quand celle-ci a été démantelée. Loïk, lui, est un être imprévisible et déterminé, qui n’a pas toujours été du bon côté de la loi et qui n'a jamais pu profiter de ce que l’on appelle l’ascenseur social.

Quel bonheur que de retrouver la plume subtile et humaniste de Pascal Dessaint, cet auteur qui n'a de cesse de se renouveler pour nous offrir à chaque fois des textes d'une grande qualité. Avec cet ouvrage, l'auteur fait le choix de se porter sur des personnages fouillés et attachant au détriment d'une intrigue haletante et de rebondissements. C'est un roman écrit avec son cœur qu'il nous propose qui ne fait pas dans le sensationnel mais dans la banalité de trois vies décrites avec justesse.

Trois vies qui vont se croiser, qui vont vivre des choses ensembles. Trois vies qui ont certaines passions communes, autour du grand Jean Gabin notamment que Pascal Dessaint cite dans son livre pour notre plus grand plaisir.

C'est un ouvrage plein de tendresse que nous offre Pascal Dessaint. Tendresse à l'égard de ces personnages cabossés par la vie mais aussi tendresse pour une région, cadre de superbes descriptions faites par l'auteur. On retrouve aussi de superbes descriptions de la faune et de la flore de cette région, ce qui ne nous surprend pas puisque son précédent roman le faisait déjà merveilleusement bien.

Terriblement d'actualité, avec le démantèlement de la jungle de Calais et les migrants, mais aussi raccroché à l'histoire, avec la présence des blockhaus de la Seconde Guerre mondiale, trésor de secrets non révélés, le dernier livre de Pascal Dessaint s'avère être un superbe ouvrage autour de trois personnages magnifiques qui ont du mal à s'adapter à notre société, des êtres touchants complètement décalés mais réunis par leur passion pour Gabin.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "1886" du même auteur
La chronique de "Un colosse" du même auteur
La chronique de "Un homme doit mourir" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Pascal Dessaint
Le Facebook de Pascal Dessaint


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=