Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Martin Eden
Pietro Marcello 

Réalisé par Pietro Marcello. France/Italie. Drame. 2h08 (Sortie le 18 octobre 2019). Avec Luca Marinelli, Jessica Cressy, Carlo Cecchi, Vincenzo Nemolato, Marco Leonardi, Denise Sardisco, Carmen Pommella et Autilia Ranieri.

Adapter pour le grand écran "Martin Eden" le chef d'oeuvre autobiographique de Jack London est un pari risqué. On est dans l'expectative sur le résultat final, d'autant plus quand on découvre que c'est Pietro Marcello, cinéaste esthète connu pour l'instant pour des documentaires empreints de poésie et assez abscons ("Bella e Perduta", "La Boca del Lupo"), qui s'y est collé.

Il faut tout de suite rassurer les inquiets : pour son vrai passage à la fiction, Pietro Marcello réussit un quasi coup de maître. Il retrouve à la fois le souffle du livre et y ajoute son sens de l'image.

Pour cela, il a fait un choix radical : ne pas reconstituer l'époque du roman... mais ne pas non plus le moderniser. Il a décidé habilement de monter des images réelles provenant du temps de London avec d'autres provenant des années 1960-70 et de situer les scènes reconstituées dans un temps non défini au cours du vingtième siècle.

Cela donne un sentiment parfois bizarre, pas loin de ce qu'un lecteur peut imaginer dans sa lecture d'un roman d'aventures dont il se projette mentalement les scènes avec forcément moult anachronismes et imprécisions sur les vêtements, le mobilier, les types sociaux ou ethniques. Pietro Marcello s'ajoute une liberté de plus puisqu'il situe l'action de son film à Naples et sa zone portuaire.

Ce "Martin Eden" transalpin, inscrit dans un réel italien, avec les somptueux décors aristocratiques de la famille Orsini et les chaumières misérables des banlieues de Naples, les réunions politiques anarchistes ou socialistes très début de siècle et les plans sur les bateaux en partance, ne choque pas. Tout au contraire.

Interprété par le charismatique Luca Marinelli, Martin Eden, prolétaire qui devient écrivain après avoir beaucoup lu et vécu, est un vrai héros paradoxal balloté entre ses origines et sa réussite.

Entre crises de mélancolie et colères, il se bâtit une existence hors du commun pouvant à la fois disserter sur la question politique, notamment sur ce que le socialisme est, n'est pas, sera ou ne sera pas, et se pencher poétiquement sur ce qu'aimer veut dire.

"Martin Eden" de Pietro Marcello renoue avec un cinéma italien un peu perdu. D'abord, on y sent une ambition rare dans un cinéma qui a oublié l'universel. On y lit également une soif de romanesque, une envie de créer de beaux personnages comme celui de Russ Brissenden, mentor et contradicteur de Martin.

On y retrouve aussi de "belles" italiennes avec d'un côté Jessica Cressy, diaphane comme une nouvelle Dominique Sanda, et de l'autre, Denise Sardisco, appétissante et pleine de vie comme l'était Stefania Sandrelli...

Bref, "Martin Eden" de Pietro Marcello est une adaptation réussie d'un grand livre, une fresque moderne qui permet à un cinéaste prometteur d'enfin sortir du bois et de donner le début de sa mesure.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=