Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à parler d'amour
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  octobre 2019

Seul en scène de Yannick Jaulin accompagné par le musicien Alain Larribet.

Comme Philippe Caubère et son petit monde marseillais, Jean-Pierre Bodin, son presque voisin, et son banquet de la Sainte-Cécile à Chauvigny, Yannick Jaulin a depuis des années rendu célèbre au-delà de la Vendée et bien plus loin que le Marais Poitevin, voire la Charente, son village de Pougne-Hérisson sis évidemment dans les Deux-Sèvres.

Conteur, diseur, anartiste du bocage, faiseur d'histoires, parfois chanteur et toujours ami du genre humain, Yannick Jaulin aime, de temps à autre, posé ses pieds pleins de glaise poitevine, aux Bouffes-du-Nord, endroit approprié pour qu'il y amplifie à chaque fois sa geste en patois.

"Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour" est un spectacle qui lui arrive à point comme une soixantaine qu'il ne fait vraiment pas. Sans renoncer à décrire les aventures des gars de son pays dans des histoires savoureuses, il a décidé de se pencher sur sa langue, ce patois, qu'il tient de ses grands-parents et que ses petits enfants ne parleront plus.

Il s'adresse avant tout à un public qui, s'exprimant dans une des grandes langues du monde se moque bien du sort des quelques sept mille idiomes voués à une inéluctable disparition.

Pour ce faire, il a convoqué Claude Duneton, l'inventeur du "parler croquant", défenseur de la langue des petites gens face aux locuteurs des pouvoirs (politique, judiciaire, économique). Dans sa besace à concepts, il y aura aussi Pierre Bourdieu, Tobie Nathan, Roland Barthes... Tous critiques du parler dominant, du parler qui par volonté ou par bêtise transforme la majorité des hommes en dominés.

Yannick Jaulin est un conteur en colère. Il voit les méfaits du parler unique, sur son parler à lui comme sur celui de son musicien, Alain Larribet, le Béarnais dont on entendra les très belles compositions.

Attention ! Cette leçon n'est pas un pensum, tout au contraire. S'il est sérieux quand il s'emporte contre le langage aseptisé qui a triomphé partout sur la planète, il sait hurler avec distance, jamais à cours d'un trait d'esprit. Amoureux des mots, il s'énerve quand ceux-ci n'ont plus de jus en eux, plus de sens cachés où ils pourraient se ressourcer. Ce qui nourrit son cri, c'est tout ce qui est fade, sans goût.

Sur la scène, il n'est plus là pour un bon mot mais pour des milliers dont le sens est perdu et qu'il tient à bout de lèvres pour qu'ils n'agonisent pas. Le combat est-il perdu ? Non, tant qu'il y aura des mots, on pourra écrire des histoires. Et ce plaisir infini de créer des histoires sera l'apanage des hommes libres, des hommes qui rêvent... Garder les mots, construire des histoires avec, c'est "enraciner nos rêves dans la vraie vie".

Voilà la haute ambition de Yannick Jaulin. Et il est en bonne voie de réussir comme le prouve ce très beau spectacle aussi poignant que drôle, où il fait rire beaucoup car rire, c'est encore le meilleur moyen pour ne pas pleurer. Jaulin est certainement un pessimiste mais il sait entretenir la petite flamme d'espoir dont on a grandement besoin aujourd'hui.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=