Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vampires - De Dracula à Buffy
Cinémathèque française  Du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Avec l'exposition "Vampires - De Dracula à Buffy, la Cinémathèque française propose d'explorer la figure du vampire telle que déclinée en Occident en Europe et à Hollywood, son homologue asiatique ayant été présenté en 2018 dans la monstration pluridisciplinaire "Enfers et Fantômes d'Asie" au Musée du Quai Branly

Matthieu Orléan, conseiller artistique chargé des expositions à la Cinémathèque française, qui en assure le commissariat, indique avoir conçu la monstration comme "un cabinet de curiosités pop" articulée autour du cinéma et des séries télévisées tout en incluant une mise en résonance avec histoire de l'art.

Il en résulte un parcours judicieusement scénographié par l'Atelier Maciej Fiszer qui repose sur la polysémie et le dualisme de la figure du vampire illustré par de nombreux extraits de films, des affiches, costumes, dessins et costumes ainsi que d'oeuvres d'art.

Le vampire, entre effroi et fascination, de l'horreur au grotesque

Ressortant au genre du film d'horreur et de la catégorie "Morts vivants", le film de vampire a fasciné tous les réalisateurs, du plus obscur au plus reconnu, et tous les acteurs dont les têtes d'affiche notoires, et a été traité selon tous les registres, du drame à la parodie en passant par l'érotique, le poétique et même le romantique.

A la présentation chronologique qui, éventuellement, mettrait en évidence une corrélation entre la représentation de la figure du vampire et le contexte sociétal, le commissaire a choisi un appariement en fonction du caractère attribué à ce personnage soit un parcours en cinq sections.

Tout commence avec la littérature gothique de la fin du 19ème siècle et les illustrations de Gustave Doré pour "L'Enfer" de Dante qui réactive le mythe du vampire déjà décliné par Goya dans le les estampes de sa série "Les Caprices" dont est présenté une sélection et inspire à Friedrich Wilhelm Murnauson "Nosferatu", chef d'oeuvre du cinéma expressionniste allemand.

Puis Tod Browning pour "Dracula" dont le baiser du vampire est customisé par Andy Warhol ("The Kiss") et Urs Fischer ("The Waves").

A ces vampires "historiques" et ses interprètes légendaires tel Béla Lugosi et, pour la version féminine, en femme fatale au sens premier du terme, l’actrice Theda Bara surnommée "la première vamp", succède le vampire poétique, bourreau et victime de sa différence biologique immortalisé par le "Nosferatu" de Werner Herzog avec le magnétique Klaus Kinski.

Si le vampire fascine par sa mélancolie, son fantastique pourvoir de séduction se traduit également par l'érotisme dégagé par un vampire séducteur quand il a les traits séduisants de Christopher Lee, de Tom Cruise ou de Gary Oldman dans le "Dracula" de Francis Ford Coppola Costumes de "Eiko Ishioka" pour le Dracula baroque de Francis Ford Coppola et ses magnifiques costumes créées par la célèbre costumière japonaise Eiko Ishioka.

Séduisant ou repoussant, l'archétype du vampire suceur de sang symbole de la vie est souvent utilisé de manière métaphorique dans le dessin de presse pour caricaturer, entre autres, les politiciens et les capitalistes.

Et Matthieu Orléan y associe des oeuvres d'artistes contemporains considérés comme transgressifs dont pour laquelle sont réunies des oeuvres d'artistes considérés comme transgressifs tels Niki de Saint Phalle. ("Autel - Tombeau vampire") et Jean-Michel Basquiat.

La figure du vampire érotique intervient également dans l'espace homoérotique masculin avec le tableau "Dante et Virgil aux Enfers" de William Bouguereau et féminin avec les huit sérigraphies de la série d'illustrations réalisées par Léonor Fini pour le roman fantastique "Carmilla" de Sheridan le Farnu.

Enfin au rayon "Vampires Pop", le vampire essaime sur tous les supports : télévision bien évidememnt mais aussi bandes dessinées, mangas, dessins animés et publicité.

Et à ne pas rater les deux des boites "Vampire Studios" ("Le Salon d’Anna Freud", "Armoire à glace") réalisées par le peintre, sculpteur et cinéaste, Charles Matton qui a développé une technique d'élaboration d'espaces miniatures à l'inquiétante étrangeté, l'autoportrait de Cindy Sherman qui transforme en goule la Judith de l'épisode biblique de la décapitation d'Holopherne, et les deux œuvres créées spécialement pour l’exposition "Self-Portrait As a Vampire" de Claire Tabouret et "Fuck the Facts" de Wes Lang.

Et comme toujours, de nombreux événements sont organisés autour de l'exposition dont un cycle filmique riche d'une soixantaine de films.tournés entre 1915 et 2018.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Cinémathèque française

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Cinémathèque française


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=