Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Nancy Jazz Pulsations #46 (édition 2019)
Dom La Nena - Sarah McCoy  (ACB Scène Nationale, Bar-le-Duc)  vendredi 11 octobre 2019

C’est un plateau cent pour cent féminin qui était proposé, en lien avec le Nancy Jazz Pulsations, le vendredi 11 octobre à Bar-le-Duc.

Deux artistes féminines seules sur scène et deux façons d’habiter cette scène. Deux artistes étrangères qui ont fait le choix de vivre en France, deux univers différents. La lumière d’un côté, les ombres de l’autre.

Être seul sur scène est un exercice absolument délicat : être capable de faire une proposition musicale intéressante, de capter et garder l’attention du public. Dom La Nena ou Sarah McCoy ne font pas le même genre musicale et n’utilisent pas les mêmes moyens musicaux mais dans les deux cas elles proposent deux belles prestations.

La jeune chanteuse Dom La Nena originaire de Porto Alegre, dans le sud du Brésil, près de la frontière uruguayenne offre une musique folk lumineuse. Avec son petit côté Rémy Bricka, elle joue du violoncelle mais également divers tambours, claviers, du ukulélé, de la guitare électrique et chante avec un bonheur communicatif. Sa musique lui ressemble beaucoup, simple, naturelle, une invitation au bonheur et au voyage (entre le brésil, la France, Buenos Aires...).

"Felicidade foi-se embora, E a saudade no meu peito ainda mora, E é por isso que eu gosto lá de fora, Porque eu sei que a falsidade não vigora". Elle reprend "Felicidade" de Lupicino Rodrigues et chante qu’il faut donner de la valeur aux choses simples de la vie pour réussir à être heureux. Seule sur scène, elle joue avec différents modes de jeux sur son violoncelle, boucle les instruments. Elle est souvent attendrissante, lumineuse et son énergie communicatrice.

Sarah McCoy est totalement différente. Elle est outrancière, vulgaire mais divine. Avec sa robe noire comme son univers (comme une sorte d’hommage chic et choc à Russ Meyer), son côté burlesque trash on a peur qu’elle en fasse beaucoup trop. On comprendra vite que ses sales manières, son humour déjanté et son rire gargantuesque cachent une poésie, des fêlures et une timidité. La chanteuse seule avec son piano c’est une explosion blues déchiré, c’est une voix magistrale, de superbes mélodies. Mais surtout, c’est assurément un personnage capable de nous transpercer d’émotions, quand elle chante (évoquant Big Mama Thornton, Billie Holiday, Amy Winehouse, Tom Waits et Screamin’Jay Hawkins) ou quand elle raconte sa vie tourmentée. Il suffit de voir le public la gorge nouée quand elle explique la genèse de "Mamma’s song". Sarah McCoy, prêtresse vaudou, donne énormément pour ne pas dire qu’elle donne tout et se montre régulièrement émouvante, tonitruante et bouleversante.

Deux artistes, deux façons d’habiter la scène mais beaucoup d’émotion...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival Nancy Jazz Pulsations en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
La chronique de l'album Ela de Dom La Nena
Dom La Nena en concert à Tourcoing Jazz Festival #30 (édition 2016) - samedi 22 octobre
La chronique de l'album Blood Siren de Sarah McCoy

En savoir plus :
Le site officiel de Festival Nancy Jazz Pulsations
Le Facebook de Festival Nancy Jazz Pulsations


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Dom La Nena (3 décembre 2013)


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=