Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patrick Burgan
Sphère, Le Lac & Vagues  (Klarthe Records)  octobre 2019

"J’ai toujours apprécié avec quelle aisance Patrick Burgan parvient à modeler son style en l’adaptant au genre d’ouvrages qu’il décide d’entreprendre".

"La version intégrale m’a séduit par la flambée de lumière, la vivacité du langage instrumental" (2004, à propos de Sphères pour grand orchestre) Henri Dutilleux.

"Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés." Alphonse de Lamartine Le lac.

Se concentrer exclusivement sur les très belles œuvres vocales de Patrick Burgan serait occulter tout un pan instrumental, conséquent et indéniablement intéressant de sa musique.

Patrick Burgan est né le 17 mars 1960 à Grenoble, agrégé de musicologie, premiers prix de composition et d'orchestration du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, élève de Gérard Grisey, Ivo Malec, Franco Donatoni, Tristan Murail et Philippe Manoury. Le prix de la Fondation "Simone et Cino Del Duca" lui est attribué en 1996 par l'Académie des Beaux-Arts, puis le prix Claude Arrieu en 2000 par la Sacem. Il obtient ensuite le Grand Prix Sacem de la musique symphonique qui vient en 2008 couronner l'ensemble d'une œuvre jouée dans le monde entier.

Son large catalogue propose des œuvres aussi belles que Les Spirituelles (2015) et le Cantique des cantiques (2014) pour 4 voix de femmes, La puerta de la Luz pour 12 voix solistes, la fantaisie lyrique Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling (2006), La chute de Lucifer poème symphonique pour trombone et orchestre (2009), L’archipel des saisons (2014) pour violoncelle et chœur mixte ou le concertino pour piano et orchestre à cordes (1997).

Des pièces auxquelles nous pouvons rajouter Sphères (2003), Le lac (2001) et Vagues (1990) regroupées dans ce disque.

Les sphères, non sans rappeler Holst, sont de courtes pièces. Une durée dictée par l’émission de France musique Alla breve commanditaire de l’œuvre. Une concision qui n’empêche pas un expressionisme aux mille couleurs et un travail sur les timbres et la matière sonore.

Patrick Burgan est dans la lignée d’Henri Dutilleux ou plus loin encore de Vincent d’Indy. Et cela s’entend dans Vagues, hommage à Wagner et rappelant Murail ou Grisey, entre tumulte, introspection et consistantes structures et textures.

La musique de Patrick Burgan peut également se caractériser par une construction presque mathématique, quelque chose de sensoriel, d’émotionnel, une force dramatique (dans l’utilisation des nuances) qui conduit tout naturellement à des "méditations poétiques". Une poésie que l’on retrouve dans Le Lac, méditation symphonique pour soprano et orchestre. Le compositeur met en musique, avec un certain onirisme le poème d’Alphonse de Lamartine.

La qualité d’interprétation par l’Orchestre National de France sous la direction de Pascal Rophé, Valérie Condoluci (soprano), l’Orchestre Colonne sous la direction de Laurent Petitgirard, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire sous la direction de Jean-Sébastien Béreau est à l’image de la qualité des compositions. Très beau !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Patrick Burgan
Le Facebook de Patrick Burgan


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=