Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chichinette, ma vie d'espionne
Nicola Alice Hens   octobre 2019

Réalisé par Nicola Alice Hens. Allemagne. Documentaire. 1h26 (Sortie le 30 octobre 2019).

Une toute petite dame de 96 ans (aujourd'hui, elle en a 99) parcourt le monde pour raconter son histoire... Elle s'appelle Marthe Hoffnung, mais on la connaît depuis toujours sous le patronyme de "Chichinette". Pendant longtemps, elle a vécu aux Etats-Unis où, infirmière de formation, elle assistait son mari épousé en 1958, Major Lloyd Cohn, un brillant médecin.

Lui comme sa famille ne savait pas grand chose du passé de la jeune fille née en 1920 à Metz et qui, évacuée avec les siens à Poitiers pendant l'Exode, s'est débrouillée pour leur faire passer la ligne de démarcation. Hélas, elle n'a pas pu sauver sa sœur qui rejoindra les millions de victimes de la barbarie nazie.

Avec son fiancé, Jacques Delaunay, résistant de la première heure, elle sera de tous les combats... Mais Jacques sera fusillé en 1943 au Mont-Valérien, où il repose désormais. Chichinette, à la libération, entrera officiellement dans l'armée française et sera même sous les ordres du Colonel Fabien.

C'est ce héros communiste qui aura l'idée de l'envoyer en Allemagne en 1945 pour mesurer l'état des forces allemandes. Parfaitement bilingue, elle jouera les "Mata-Hari" et obtiendra des renseignements précieux qui serviront à abréger la guerre... En effet, elle transmettra une information capitale en apprenant aux Alliés où ils pouvaient attaquer sans risque de riposte acharnée...

Toute cette histoire qu'elle raconte dans "Chichinette, ma vie d'espionne" de Nicola Alice Hens, elle l'a tue pendant des décennies... En fait, c'est au moment où Steven Spielberg a commencé à collecter tous les témoignages sur la Shoah que Marthe a révélé à ses proches son histoire.

Comme elle le dit, les Américains, même appartenant à la communauté juive, ne voulaient rien savoir précisément sur cette période. Chichinette a donc raconté oralement son histoire puis l'a consigné dans un livre... et est devenue une héroïne malgré elle. Elle a accepté de participer tant qu'elle le peut à des débats pour dire ce qu'elle a vécu.

Dans "Chichinette, ma vie d'espionne" de Nicola Alice Hens, elle revient en France, retrouve des membres de sa famille... L'émotion est à son comble et le spectateur ne peut qu'être sidéré par cette boule d'énergie et d'espérance qu'est Chichinette.

Bien sûr, celle qui parlait parfaitement allemand et français et qui parle anglais comme Maurice Chevalier est un personnage hors normes qui ne devrait pas attendre beaucoup d'années avant d'être interprétée à l'écran par une Marion Cotillard ou une Audrey Tautou.

Ce documentaire qui ne cherche aucunement la palme d'or du docu le mieux réalisé a une immense vertu : il rend la place qu'elle mérite à Marthe Hoffnung. On la salue bien bas pour son courage et son enthousiasme. Elle a sauvé l'honneur de la plupart des "braves" gens qui constituent la France d'hier et de demain.

"Chichinette, ma vie d'espionne" de Nicola Alice Hens est à faire connaître aux petits comme aux grands. On espère que pour son centenaire, elle aura le droit à l'hommage qu'elle mérite de la part du président Macron !

Vive Chichinette !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=