Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quand la guerre sera finie
Théâtre Lepic  (Paris)  octobre 2019

Spectacle de théâtre musical conçu par Marie-Céline Lachaud sur une musique de Nicholas Skilbeck, mise en scène de Patrick Alluin, avec Mathilde Hennekinne, Sébastiao Saragamo et Baptiste Famery accompagnés au piano par Jonathan Goyvaertz.

Transformer la guerre de 1940 en comédie musicale, c'est le défi auquel Marie-Céline Lachaud s'est attelée en écrivant "Quand la guerre sera finie".

Bien entendu, elle a dû composer toute une série de personnages attendus, de l'Allemand lettré au résistant communiste en passant par la chanteuse de cabaret ou les porteurs de valises du marché noir.

Pourtant, elle a tenu son pari et le récit qu'elle a conçu est haletant, riche en péripéties et aucun personnage n'est une caricature. Preuve s'il en est de sa réussite : elle ne lorgne jamais du côté du "Le Repas des fauves" pas plus qu'elle ne guigne vers "Papy fait de la Résistance".

Sans doute faute de moyens, Patrick Alluin, le metteur en scène, s'est résigné à faire jouer la douzaine de personnages à seulement trois comédiens. Grâce à beaucoup d'astuces, comme par exemple des changements de costume pour Mathilde Hennekinne qui se résument à transformer son foulard rouge en serre-tête pour passer de Lucile à la chanteuse Nini, le spectacle est rythmé et on ne se perd pas à savoir qui est qui.

Bien sûr quand Baptiste Famery devient Rupert, il revêt une veste d'officier allemand qu'il quitte instantanément pour devenir cheminot. Quant à Sébastiao Saramago, en quittant ses lunettes de chef de la résistance, le voilà prêt pour se transformer en fils de Nini...

Aidé par la scénographie de Thierry Good, qui a conçu un élément de décor central en bois, à la fois aiguillage et balustrade de pont, les trois interprètes vont et viennent sur scène, presque toujours chantant à la manière des comédies musicales de Jacques Demy et de Michel Legrand.

Ils sont accompagnés généreusement par Jonathan Goyvaertz qui ne quitte jamais son piano et donne ainsi l'impression qu'on suit un film se déroulant sous l'occupation.

La riche partition du britannique Nicholas Skilbeck, grand nom de la scène musicale outre-Manche dont c'est ici la première collaboration avec une auteur francophone, crée un climat de plus en plus tendu et ce n'est pas un hasard s'il se réclame de Bernard Hermann, le compositeur des films d'Hitchcock.

Les chansons, d'abord plutôt gaies ou amusantes, deviennent sombres au fur et à mesure que les résistants sont traqués par les nazis. Elles accentuent la tension dramatique d'autant plus que les trois comédiens sont également d'excellents chanteurs. La performance physique et vocale qui leur est demandée pendant presque deux heures est intense et, il faut le souligner qu'ils la maintienne jusqu'au bout, dans un final de toute beauté où l'émotion est à son comble.

On imagine ce que donnerait "Quand la guerre sera finie" sur une grande scène avec une distribution où chaque rôle serait attribué à un seul comédien-chanteur. Mais pour l'heure, dans cette version "de combat", tout concourt à un spectacle magistral qu'on n'oubliera pas.

On soulignera particulièrement la prestation de Mathilde Hennekinne, impériale dans trois rôles difficiles.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=