Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce N'habite plus à l'adresse indiquée
Nicolas Delesalle  (Editions Préludes)  octobre 2019

Chez Froggy’s delight, on aime et on suit avec attention les publications de Nicolas Delesalle depuis son premier roman, Un parfum d’herbe coupée. Alors évidemment, on ne pouvait pas passer à travers son quatrième roman, N’habite plus à l’adresse indiquée, publié aux éditions Préludes. Et comme d’habitude, on est de nouveau tombés sous le charme de la plume d’un auteur qui continue de nous ravir au travers de ses histoires.

La première fois qu’elle reçoit une lettre d’amour anonyme, Sissi est furieuse. C’est quand même le comble pour une factrice ! La cinquantaine bien sonnée, un physique loin de celui de Romy Schneider, divorcée et marquée par l’accident de son fils, elle voudrait bien savoir qui ose jouer avec ses sentiments.

Heureusement, Sissi peut compter sur ses collègues pour l’aider, surtout Simon. C’est encore lui qui parle le mieux de Sissi, de leur quotidien au bureau de poste, de leur monde à eux avec Dine, qu’on distingue à peine derrière ses tatouages, Luc, à l’humour aussi noir que naze, Paulo, le boulanger écolo philosophe, Martin, le père de famille au bord de la crise de nerf. Alors quand les lettre enflammées se multiplient, les amis s’organisent et décident de mener l’enquête. Jusqu’au bout, jusqu’à la révélation finale. Même s’ils auraient peut-être préféré ne rien savoir.

Avec son dernier ouvrage, l’auteur a fait le choix de nous proposer une histoire qui ne se consacre pas à un ou deux personnages principaux mais à une ribambelle de personnages aussi savoureux que différents les uns des autres. Parmi ses personnages, chacun a un rôle dans l’intrigue autour du mystérieux personnage qui envoie ces courriers à Sissi. Ils vont en même temps enquêter pour découvrir l’identité de ce mystérieux amoureux.

Et puis, au milieu de ces personnages, il y a Simon, le narrateur du livre, un ancien collègue de la poste de Sissi, un taiseux en grande difficulté sociale qui décide de nous parler, de nous raconter sa vie et son enfance et surtout de nous raconter l’histoire de son amie Sissi recevant des lettres anonymes.

Et enfin, il y a l’intrigue, parfaitement construite autour de cet amoureux anonyme, nommé le "flamand rose" dans le livre, mais aussi autour de l’enquête qui se termine par un dénouement réussi, à la hauteur du reste du texte. La tension monte progressivement au fil des pages, les lettres de l’anonyme le rendant de plus en plus envahissant vis-à-vis de Sissi. On y découvre un "flamand rose" qui connaît parfaitement la destinataire de ses courriers, suffisamment pour pouvoir la manipuler et la menacer.

Alors voilà, cette nouvelle lecture du dernier ouvrage de Nicolas Delesalle fut de nouveau un réel plaisir, dans la continuité de ses précédents ouvrages. Nous pouvons déjà nous donner rendez-vous pour l'an prochain, autour d'un nouvel ouvrage qui saura encore nous convaincre, je n'en doute pas une seconde.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le Goût du large" du même auteur
La chronique de "Mille soleils" du même auteur
La chronique de "Un parfum d'herbe coupée" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Nicolas Delesalle


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=