Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une des dernières soirées de Carnaval
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  octobre 2019

Comédie de Carlo Goldoni, mise en scène Clément Hervieu-Léger, avec Aymeline Alix, Erwin Aros, Louis Berthélémy, Clémence Boué, Jean-Noël Brouté, Adeline Chagneau, Marie Druc, Charlotte Dumartheray, M’hamed El Menjra, Stéphane Facco, Juliette Léger, Jeremy Lewin, Clémence Prioux, Guillaume Ravoire et Daniel San Pedro.

 Avant de quitter Venise, le dramaturge italien Carlo Goldoni, qui a accepté le contrat proposé par Comédie des italiens de Paris, écrit "Une des dernières soirées de Carnaval" qu'il qualifie de "comédie vénitienne et allégorique dans laquelle je fais mes adieux à ma patrie".

Ordonnée autour des thèmes classiques du dîner entre amis, sujet de comédie par excellence, et du mariage contrarié, la partition soutient une comédie de moeurs - qui célèbre l'art de la sociabilité dans le milieu de la bourgeoisie commerçante rationnelle et pragmatique qui n'a pas encore cédé à la tentation ostentatoire de l'aristocratie - et de caractères avec une belle galerie de personnages s'illustrant de véritables scène de genre.

Et Carlo Goldoni signe une partition éblouissante également par son art de la composition avec apartés, notamment celle de l'amoureux investit également de la pensée de l'auteur, scènes de confidence et scènes chorales incluant sa profession de foi théâtrale qui ressort également à la comédie des adieux dont la nostalgie est tempérée par la promesse des amours heureuses.

A l'occasion de la fin du Carnaval, le tisserand Zamaria (Daniel San Pedro) a convié ses amis et connaissances de la même corporation. Des couples avec celui des moqueurs mondains rompus aux us et ruses de la société (Guillaume Ravoire et Clémence Boué), le jeune couple dont la dispute constitue le mode de fonctionnement (Charlotte Dumartheray et Jeremy Lewin) et le tisserand Lazaro (Jean-Noël Brouté) avec sa revêche et autocentrée épouse que tout incommode et qui ne cesse de perturber l'ambiance avec ses récriminations et ses pâmoisons (Aymeline Alix).

Ainsi que le boute-en-train célibataire qui sait mettre de l'ambiance par ses galéjades et ses taquineries (Stéphane Facco) mais hésite à s'engager envers la belle Polonia (Adeline Chagneau) et une brodeuse française veuve en quête maritale (Marie Druc).

Toutefois la soirée est perturbée par l'annonce du départ pour Moscou du dessinateur Anzoletto (Louis Berthélémy) ce qui va désespérer sa fille Domenica (Juliette Léger) et amener certains invités à comploter en leur faveur face à l'intransigeance d'un père égoiste.

Dans le décor tout en simplicité d'Aurélie Maestre et les costumes d'époque confectionnés par Caroline de Vivaise inspirés de l'iconographie du 18ème siècle, et instillé de musiques et chants puisés dans le répertoire de musiques populaires de ce siècle, l'opus se déploie en trois actes qui correspondent à la situation en temps réel, avec l'arrivée des invités, la partie de cartes et le souper, entre les conversations légères, les contrepoints comiques et la fraîcheur roborative des jouvenceaux amoureux.

Et tout enchante et séduit : la mise en scène maitrisée et fluide de Clément Hervieu-Léger et sa direction d'acteur rigoureuse, la distribution judicieuse et l'éloquence sensible des interprètes, tous excellents, qui usent d'une diction moderne ne versant ni dans l'affèterie ni dans le surjeu pour dispenser le texte qui, dans la traduction de Myriam Tanant et Jean-Claude Penchenat, s'avère un régal pour l'oreille.

Un spectacle exemplaire qui n'appelle ni critique ni réserve.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=