Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Profession romancier
Haruki Murakami  (Editions Belfond)  octobre 2019

"Ecrire un roman n’est pas très difficle. Ecrire un roman magnifique n’est pas non plus si difficile. Je ne prétends pas que c’est simple, mais ce n’est pas non plus impossible. Ce qui est particulièrement ardu, en revanche, c’est décrire des romans encore et encore. Tout le monde n’en est pas capable. Comme je l’ai déjà dit, il faut disposer d’une capacité particulière, qui est certainement un peu différente du simple talent.

Bon, mais comment savoir si l’on possède cette aptitude ? Voici la réponse : plongez dans l’eau et voyez si vous nagez ou si vous coulez.

Bienvenue sur le Ring"

J’attendais avec impatience un nouvel ouvrage d’Haruki Murakami depuis la parution de son double ouvrage dernier, Le meurtre du commandeur. Mes souhaits se sont en partie réalisés avec la parution d’un nouvel ouvrage de l’écrivain japonais que l’on n’a plus besoin de présenter tant son œuvre est immense et géniale.

Un nouvel ouvrage du Japonais est donc disponible sur toutes les tables des bons libraires depuis le mois d’octobre mais ce nouvel ouvrage n’est pas un roman, c’est un essai, un ouvrage original constitué de douze textes autobiographiques drôles et intelligents sur l’écriture en général et sur un métier bien particulier, celui de romancier.

Profession romancier, le titre de l’ouvrage est donc l’occasion pour l’auteur japonais de nous dévoiler les ficelles de ses créations, de s’interroger sur l’avenir du livre tout en prodiguant des conseils et des encouragements à ceux qui souhaitent se lancer dans l’écriture, les futurs écrivains en herbe.

Tout en explorant ses plus chères obsessions et en distillant des réflexions sur la littérature, la lecture et plus largement la société japonaise, l’auteur dévoile les coulisses de son quotidien, où s’imposent persévérance, patience et endurance.

Le livre reste plaisant à lire, cela serait malhonnête de ne pas l’affirmer mais il reste à mes yeux nettement moins intéressant et plaisant que les romans ou les recueils de nouvelles de l’écrivain (pour tout vous dire, j’aime particulièrement ses romans, un peu moins ses recueils de nouvelles). N’ayant pas de velléités d’écriture de roman et ne pensant pas sortir le futur Goncourt dans les années à venir, les conseils prodigués par Murakami à ceux souhaitant se lancer dans l’écriture m’ont laissé un peu insensible.

L’ouvrage reste néanmoins intéressant car il nous dévoile les différents aspects du romancier sous la forme de différents chapitres. Les chapitres témoignent d’une grande sincérité de l’auteur qui nous présente avec précision son travail d’écriture ainsi que le plaisir qu’il prend à écrire. On comprend alors au fil des pages, la construction de certains ouvrages de l’auteur, ses inspirations aussi. Profession romancier est alors une autre façon de rentrer dans l’œuvre du romancier.

Alors voilà, Profession romancier n’est pas l’ouvrage indispensable de Murakami car il nécessite à mon avis d’avoir lu une bonne partie des livres de l’auteur pour bien l’apprécier. Il reste donc par contre un ouvrage très utile pour ceux qui souhaite pénétrer dans l’intimité de la création des ouvrages du maître. Murakami est un immense romancier, il nous le prouve à chaque fois qu’il publie un roman mais c’est aussi un être d’une grande générosité qui n’hésite pas à proposer à ses lecteurs une partie de ce qui lui permet d’avancer dans son métier d’écrivain.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Birthday Girl" du même auteur
La chronique de "Le Meurtre du Commandeur : Livre 1" du même auteur
La chronique de "Le Meurtre du Commandeur : Livre 2" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Haruki Murakami
Le Facebook de Haruki Murakami


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=