Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Psychotique
Jacques Mathis & Sylvain Dorange  (Editions La Boîte à Bulles)  avril 2019

Jacques est maniaco-dépressif. Bam. Comme ça, un pavé dans la mare. Diagnostiqué depuis ses 14 ans, la houle des humeurs divergentes l’accompagne au quotidien. Hospitalisé à de multiples reprises, il décide de poser en mots ce qu’il est, ce qu’il vit, ce qui le traverse, pour lui, pour sa famille, mais aussi "parce que ça peut vous intéresser".

"Je hurlais, non pas pour qu’un infirmier vienne voir ce qui se passe, mais pour le plaisir brut du cri, pour le cri."

Jacques Mathis a les mots, Sylvain Dorange trace les contours de ses maux : Psychotique, entre ombres et lumières, passagers fantomatiques et particuliers anonymes. L’album est introspectif, on n’en attendait pas moins, mais cette fois, la bipolarité est racontée par l’un de ses protagonistes, sans caricature et avec un certain recul.

"Etre fou aura été pour moi une manière commode de m’en sortir. Bien entendu, je ne l’ai pas choisie, cette bipolarité ! Je n’ai pas choisi d’avoir un traitement lourd, une camisole chimique. Je n’ai pas choisi d’être assassiné psychologiquement pour renaître ensuite sur des cendres qui resteront peut-être toujours des cendres."

Les chapitres sont chacun une tranche du journal d’un homme sur le fil, un œil glissé dans l’interstice de la maladie de l’esprit. De l’ivresse à l’inertie farouche, de l’exploration au piétinement, Jacques Mathis décrit minutieusement ses délires et ses rencontres. Son récit sur le monde est émouvant, ses angoisses tapies sont matérialisées par des ombres aux contours flous, gravitant autour de sa personne.

"Aujourd’hui, je continue de chasser non pas mes démons mais ce qui m’est parfaitement inutile ou nuisible… et Dieu sait si le monde nous inonde de toutes ces vanités, superflues par définition. J’ai rêvé ma vie, j’ai connu la gloire, j’ai été trompé par mes sens, mais le résultat de ces "voyages cosmiques" n’ont rien enlevé aux sentiments vécus, eux, dans la réalité la plus pure. Evidemment, le "réveil" a été atroce. Le sentiment de vouloir en finir est apparu au moment du traitement médicamenteux. La chute ne pouvait être qu’inversement proportionnelle au délire d’ivresse bienheureuse."

Ce que le roman graphique met également en lumière, aveuglant les neurotypiques d’un flash révélateur : ce que nous savons c’est que nous ne savons pas. Maladie ? Délire ? Nos quotidiens pressés ne seraient-ils pas une maladie de l’esprit tout aussi inquiétante ? Mais alors ? La normalité ? Ah ah.

Un brin mégalo, Jacques Mathis a parfois les accents d’un imaginaire débordant, sans limite, et la spontanéité d’un enfant aventurier. Et puis c’est la chute, une sorte de descente aux enfers après un shoot trop savoureux, sans limite, et l’aventure s’écrase au fond d’un caniveau, brutalement. Comme un esprit pas protégé qui ne sortirait pas couvert.

Le roman graphique ne donne pas de réponse sur l’origine de la bipolarité, il n’a pas la solution miracle pour s’en débarrasser, il ne propose aucun régime alimentaire pour s’en préserver. Ni une quête, ni un plaidoyer, Psychotique est le vibrant témoignage d’un homme dont l’entendement de l’esprit échappe à la société. Sincère et touchant.

 

Vous pourrez notamment retrouver cet ouvrage dans la librairie Atout-Livre BD à Paris.

En savoir plus :
Le site officiel de Sylvain Dorange
Le Facebook de Sylvain Dorange


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=