Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Noura rêve
Hinde Boujemaa  novembre 2019

Réalisé par Hinde Boujemaa. Tunisie/Belgique/France. Drame. 1h30 (Sortie le 13 novembre 2019). Avec Hend Sabri, Lotfi Abdelli, Hakim Boumsaoudi, Imen Cherif, Seifeddine Dhrif et Jamel Sassi.

Avec "Noura rêve" de Hinde Boujemaa, le cinéma tunisien livre un beau portrait de femme libre écrit et réalisé par une femme.

Si Noura rêve, c'est de sortir du carcan social dans lequel elle est enfermée. On pourrait aussi ajouter le carcan conjugal. Car Noura s'est mariée à Jamel (Lofti Abdelli), un homme qui est un voleur sans envergure, un voyou incorrigible qui passe la plupart de son temps en prison, et qui laisse sa femme seule pour s'occuper et nourrir leurs trois enfants.

Pas étonnant si elle a trouvé en Lassad (Hakim Boumsaoudi), un garagiste honnête et aimant, la consolation de toutes ses peines... Mais, en Tunisie, l'adultère est encore puni de prison. Noura risque gros et sa vie est plus un cauchemar qu'un rêve. Lingère dans un hôpital, elle a des journées infernales et sa relation avec Lassad est vraiment en pointillé tant qu'elle ne peut pas divorcer.

Dans "Noura Rêve" de Hinde Boujemaa, on découvrira les difficultés de se séparer d'un mari même s'il a un casier judiciaire et qu'il n'a pas de quoi faire vivre normalement ses enfants.

On suivra les longues journées de Noura entre son travail et des enfants pas faciles qui voudraient pouvoir consommer comme les autres. On partagera ses moments d'angoisse pour essayer de retrouver son amant pour passer quelques instants à penser à un avenir meilleur et improbable.

Hend Sabri, à contre-emploi, dans le rôle d'une femme du peuple dure à la peine et guidée par ses pulsions, porte le film telle une Gena Rowlands dans "Une femme sous influence".

Ses partenaires, eux aussi, confirment la qualité des comédiens tunisiens. Lofti Abdelli, que l'on connaît comme humoriste de stand-up, est glaçant dans le rôle du mari de Noura.

Sa sortie de prison précipite les choses et le destin de Noura. Un destin d'autant plus noir que l'on découvre une police partiellement corrompue dont certains membres sont les commanditaires des petits méfaits de Jamel. Pareillement, c'est une de ses collègues de l'hôpital, à qui Noura reprochait de voler des draps, qui révèlera à Jamel l'existence de Lassad.

"Noura rêve" de Hinde Boujemaa pourrait n'être qu'un mélo très efficace, dessinant la figure emblématique d'une mère courage. C'est aussi, en filigrane, une description clinique de la société tunisienne, où chacun vit dans le soupçon, peut être dénoncé ou stigmatisé par son voisin.

Pas beaucoup de solidarité et une vie pleine d'embûche pour celui qui s'écarte du "droit" chemin d'une société peut-être plus libre que dans les autres pays du Maghreb, mais quand même très patriarcale et influencée par les préceptes religieux.

"Noura rêve" de Hinde Boujemaa milite pour que les femmes obtiennent une vraie égalité avec les hommes. C'est encore loin d'être le cas, là-bas comme ici.

La réalisatrice se permet une fin ambigüe pour tenter de ne pas trop noircir les choses et donner une chance à Noura à qui l'on souhaite vraiment que son rêve devienne réalité, et dont on n'oubliera pas l'énergie hors du commun dans ce beau film de femme.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=