Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bartleby
Théâtre Essaion  (Paris)  novembre 2019

Monologue dramatique d'après la nouvelle éponyme de Herman Melville interprété par Jean-Luc Giorno dans une mise en scène de Yves-Patrick Grima.

Yves-Patrick Grima, à la mise en scène, et Jean-Luc Giorno, au jeu, proposent une excellente adaptation théâtrale de la nouvelle "Bartleby" de Herman Melville, figure de la littérature américaine du 19ème siècle, qui a suscité de nombreuses gloses quant à la portée philosophico-socio-économique de "l’immobile errance du scribe" et de sa fameuse antienne sous forme d'affirmation négative.

Dans leur note d'intention, Yves-Patrick Grima et Jean- Luc Giorno se rangent à l'interprétation afférente "au contre-pouvoir et à la résistance passive" face à la servitude moderne imposée par le capitalisme ainsi qu'au thème de l'intolérance en résonance contemporaine avec l'augmentation du nombre de personnes en situation d'exclusion sociale et l'ampleur des flux migratoires.

Toutefois, ils ne se laissent pas distraire de la nature et de la structure du récit original qui est dispensé dans une mise en scène sobre, quelques simples éléments de décor pour signifier l'étude du notaire-narrateur qui se trouve confronté au comportement singulier et inhabituel d'un nouvel employé.

A toute demande, de manière récurrente et avec une fréquence croissante, de manière incompréhensible au plan rationnel, le copiste Bartleby, homme inconsistant et transparent en état de disparition autodestructrice, oppose un refus non frontal mais en usant de l'expression "je préfère ne pas" qui interloque et désempare son employeur.

Jean-Luc Giorno campe donc le narrateur relativement bonhomme et humaniste de cette édifiante fable qu'il délivre avec l'art émérite du conteur et l'éloquence sensible du comédien aguerri qui capte et ferre l'attention de l'auditoire subjugué.

Et non seulement il transcende la partition dans laquelle il rend tangible et poignant le désespoir contenu dans la seule phrase prononcée par Bartleby mais y apporte crédiblement une dimension fantastique quand pour le relateur, après maintes exaspérations et dans l'incapacité de trouver une réponse rationnelle à une situation qui défie son entendement, la figure de celui-ci devient obsessionnelle.

Magistral.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=