Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Eblouis
Sarah Suco  novembre 2019

Réalisé par Sarah Suco. France. Drame. 1h39 (Sortie le 20 novembre 2019). Avec Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin, Eric Caravaca, Céleste Brunnquell, Laurence Roy, Daniel Martin, Spencer Bogaert et Benjamin Gauthier.

Pour son premier long-métrage, l'actrice et auteure Sarah Suco a choisi un sujet qui lui tenait visiblement à cœur. Le personnage de Camille (Céleste Brunnquell) est sans doute inspiré de sa propre expérience d'adolescente ayant vécu dans une "communauté charismatique".

Tout commence dans une famille chrétienne qui veut vivre plus profondément sa foi, peut-être aussi pour masquer des difficultés dans le couple des parents, dont la mère, Christine (Camille Cottin), traverse une difficile période de chômage.

Christine et son mari Frédéric vont ainsi entraîner leurs quatre enfants dans une communauté dirigée par un prêtre (Jean-Pierre Darroussin) que tous appellent le Berger et qui exerce une grande emprise psychologique sur ses fidèles qui finissent par tout abandonner pour vivre sous sa houlette.

On aura compris que "Les Eblouis" de Sarah Suco raconte ce que les journaux appellent "la dérive sectaire" d'un groupe de catholiques pratiquants.

Traité à la manière d'un "téléfilm France 3", le film pourrait illustrer un débat sur le phénomène toujours d'actualité des sectes, tant il paraît exhaustif sur le sujet, avec une fin que l'on attend comme des Orgon cachés sous leur table pendant que Tartuffe entreprend Elmire.

Mais, même si parfois les ficelles utilisées par la cinéaste semblent grosses, on les mettra sur le compte de l'envie de vraiment dénoncer la situation et pas sur celui d'un manque de sincérité.

Vu dans et par les yeux de Camille, "Les Eblouis" de Sarah Suco transpire de vérité, notamment grâce à un casting parfait jusque dans les petits rôles et les figurants toujours présents incarnant les communautaires.

Avant tout, Sarah Suco a trouvé en Céleste Brunnquell un double extraordinaire, une comédienne-née qui n'a besoin que d'un regard pour habiter Camille et porter à elle toute seule un film quand même assez dur à appréhender pour une jeune fille

Pour les rôles principaux, on soulignera également la performance de Camille Cottin qui, ici, avec de faux airs de Meryl Streep, prouve qu'elle n'est pas qu'une actrice de complément voué aux rôles comiques.

Et que dire de Jean-Pierre Darroussin tout à fait à l'aise en "Berger" dont on ne saura jamais le niveau de duplicité, et dont l'ambiguïté contraste avec les personnages d'éternel brave homme dont il est normalement dépositaire.

Mention aussi à Eric Caravaca en père et mari aimant mais dépassé, dont la lâcheté provoque le pire.

Quand on préfère les scénarios moins écrits et les films qui font plus confiance au cinéma, on entrera avec réticence dans "Les Eblouis" de Sarah Suco. Pourtant, et assez vite, on finira par lâcher prise et par accepter totalement ce beau film populaire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=