Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Curée d'après le roman d'Émile Zola
Cédric Simon & Eric Stalner  (Editions Les Arènes BD)  avril 2019

"Emile, Oh Emile ! Appelle-moi seulement ton amour et je reçois un nouveau baptême…" ont dû invoquer Eric Stalner et Cédric Simon à Emile Zola. Ce dernier reste l’auteur connu pour sa flamboyante saga des Rougon Macquart, soit vingt romans décrivant l’histoire d’une famille sous le Second Empire, de ses tares héréditaires à l’influence de l’époque sur les cellules. Et je vous garantis qu’il n’y a pas de poneys dans ses pages.

Cédric Simon accompagne Eric Stalner pour donner aux mots de Zola une dimension graphique. Ensemble, ils adaptent La curée de Zola dans leurs plumes et leurs crayons. Pas évident de réduire le volume de Zola au format de la BD. Et pourtant, le pari est réussi.

Rejeté par son frère fortuné, compromis chez les républicains, Aristide Rougon se voit contraint de changer de nom et d’accepter l’emploi d’agent insignifiant que lui consent son frère. Il choisira Saccard : "Il y a de l’argent dans ce nom-là, c’est un nom à aller au bagne ou à gagner des millions, et au bagne, je n’irai pas !"

Le terme "curée" désigne une tradition de chasseur pendant laquelle les entrailles des gibiers sont offertes aux chiens pour les récompenser de leur traque. Quand on sonne la curée, les bêtes ont la permission de se jeter sur ce qu’il reste de la carcasse et de déchirer le tout à pleines dents. Comme des sauvages.

C’est exactement ce que fait Saccard avec sa ville, avec pour objectif de s’enrichir au-delà de la richesse : "Elle s’imaginait entendre de lointains craquements, comme si la main de son mari eut réellement fait les entailles dont il parlait, crevant Paris d’un bout à l’autre, brisant les poutres, écrasant les moellons, laissant derrière lui de longues et affreuses blessures de murs croulants. Là était sa fortune, dans les entrailles de Paris."

Sa stratégie ? En plein lifting Haussmannien, acheter à bas prix de vieux immeubles parisiens, pour les revendre à prix d’or. Quelques investissements sont hasardeux, mais la plupart font tourner la planche à billet à en perdre la tête. Ce qui n’empêche pas Saccard d’arnaquer également sa femme, épousée pour son importante dot immobilière.

L’intensité corrosive du roman est intacte, le visuel de couverture lui-même est bluffant de réalisme, l’essence de La curée est dans les traits, le regard sauvage de Saccard, l’œil luisant de folie, ses doigts crispés sur les billets, l’immeuble délabré sur lequel il n’a pas un regret, et ses dents, ce rire muet sorti de derrière sa redingote impeccable sonne comme le glas de ceux qui croiseront son chemin.

Des ambiances feutrées des salons coquins à l’ambition opportuniste de Saccard, tout y est. Phèdre moderne, la femme de la relation semi incestueuse que Renée entretient avec son beau-fils, les spéculations, la manipulation, la tromperie et la triche sont mis en lumière par des tons de coloris variés, tirant sur le vert ou les flammes en fonction des lieux et des moments.

A comparer à notre époque, le roman donne des frissons, tant le pouvoir de l’argent est présent, tant sa puissance n’a pas flanché depuis des décennies, les dents longues et le parquet rayé, Saccard a de nombreux descendants de nos jours.

 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=