Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur II
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  novembre 2019

Seul en scène conçu et interprété par Philippe Caubère.

 On se souvient que dans son spectacle " Le Casino de Namur I", Philippe Caubère racontait comment, accompagné de son ami comédien Bruno et de Jean-Marie Pétrieux, fils d'un gros betteravier belge de la région de Namur, il se rendait en voiture Outre-Quiévrain pour aller chez les Pétrieux puis filer au Casino.

Dans "Le Casino de Namur II", le voilà donc parvenu à son but... pour une nuit non-stop à jouer à la roulette et autres jeux de hasard que l'on trouve dans ces lieux. Une nuit épique qui va tourner autour de quelques nombres que la petite boule va honorer en tombant, ou pas, là où les trois hommes la voulaient voir tomber.

Au niveau de l'écriture, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un des meilleurs spectacles de Philippe Caubère. Il a beau se démener sang et eau : il n'y a pas grand-chose à dire autour du fonctionnement d'un casino et des activités qu'on peut y faire.

Bien sûr, il y aura des moments où la description d'un personnage, telle la vieille dame qui gagne" au risque de voir s'écrouler son "lifting", provoquera des rires copieux. Mais, dans l'ensemble, "Le Casino de Namur II" est surtout un exercice de style d'une grande virtuosité.

Car, on se demande qui d'autre que Philippe Caubère réussirait à tenir presque deux heures avec un prétexte aussi ténu que ce "faites vos jeux, faites vos jeux", qui occupe constamment l'esprit des joueurs.

Décrivant ce que font en permanence les trois compères du voyage vers le Casino de Namur dans ce haut-lieu du vice, en leur ajoutant le père de Jean-Marie, le vieux Pétrieux, à qui il donne un timbre de voix qui rappelle celle de son ami disparu Michel Galabru, il réussit à maintenir l'attention de son public avec un contenu objectivement assez peu passionnant.

La saga de Ferdinand "suite et fin" annoncée s'achève ainsi sur une fausse fin, un clin d'oeil sur le sens du mot "jeu". S'il on interprète au premier degré ce que Philippe Caubère laisse in fine comme message : le jeu dans un Casino comme dan un théâtre n'est qu'un aléa "live" où tout finit par n'avoir plus aucune importance.

Tout ce qu'on peut en conclure, c'est que le gagnant comme le perdant ont joué, qu'ils n'éprouvent - s'ils sont vraiment joueurs - pas plus de plaisir à perdre ou à gagner. A l'image de l'acteur qui ne se souvient plus que d'avoir joué sans savoir précisément s'il a triomphé ou connu un bide.

Finir dans un casino, au petit matin, alors qu'on ne discerne plus les têtes des joueurs, toutes dans la même insatisfaction et l'envie de dormir, c'est admettre que l'acteur, lui aussi, en finit sans savoir si les applaudissements du public ont encore un sens.

Qu'importe, alors que la mort se rapproche, lui aussi à joué... Et puis, quoi qu'il fasse... rien ne va plus ! Et la nostalgie est ce qu'elle est.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=