Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moonrise
Frank Borzage  novembre 2019

Réalisé par Frank Borzage Etats Unis. Drame. 1h30 (Sortie le 27 novembre 2019 - 1ère sortie 4 août 1950). Avec Dane Clark, Gail Russell, Ethel Barrymore, Allyn Joslyn, Rex Ingram, Harry Morgan, David Street et Selena Royle.

Ne surtout pas manquer les quatre premières minutes de "Moonrise" de Frank Borzage. En une série de plans virtuoses d'une violence rare, jouant sur un noir et blanc dans le plus pur style expressionniste, une musique elle aussi totalement expressive, le réalisateur de "The Mortal Storm" installe le climat de son film.

Il le propulse sur des rails didactiques, pas ceux moraux du bien contre le mal, mais plutôt ceux de la lumière s'opposant à l'ombre avec tout un jeu de nuances entre les deux extrêmes qui se liront sur les visages pour être la métaphore de l'innocence et de la culpabilité.

Fils d'un homme qui a été pendu, Danny Hawkins n'est-il pas programmé pour être à son tour pendu ? Victime de brimades continuelles depuis son enfance, pourra-t-il profiter de sa vie comme n'importe qui ?

En 1948, Frank Borzage est l'un des maîtres de l'âge d'or hollywoodien, comme il a été précédemment l'un des plus grands cinéastes du muet. Totalement agnostique, il fut un franc-maçon convaincu et tous ses films baignent dans la raison maçonnique.

Pas question pour lui de raconter des histoires où s'opposent trivialement le sacro-saint duo Bien contre Mal. Pour lui, Danny, qui tue accidentellement celui dont il était le souffre-douleur, n'est pas mu par des forces maléfiques et pas seulement par un hasard malheureux.

En lui, torturé depuis toujours par l'histoire qui a conduit son père au supplice, se combattent des forces antagonistes et c'est en sortant vainqueur de ce combat intérieur qu'il pourra faire triompher l'humain qui est en lui face à la barbarie qui l'entoure.

Croyant en l'homme autant qu'aux hommes, Borzage montre qu'il y a autour de Danny, "le fils du pendu", des proches qui comprennent sa souffrance. Ainsi, une jeune institutrice qui le soutient autant parce qu'elle l'aime que parce qu'elle est du côté de l'intelligence.

Ainsi, cet homme noir qui s'occupent de chiens qu'il traite avec le même respect que s'ils appartenaient au genre humain. Ainsi ce shérif qui n'aime pas la loi du Talion. Enfin, la mère de son père, qui elle aussi a vécu une vie marquée par la pendaison de son fils, et qui dira à Dany qui il était vraiment.

"Grand Ma", c'est Ethel Barrymore, rescapée de la fratrie mythique des Barrymore, imposante vieille dame pour tout américain moyen et dont la parole vaut bien des discours, même si elle sort d'une bobine de pellicule filmée.

"Moonrise" de Frank Borzage est un grand film, trop âpre, pas assez glamour pour être considéré comme un classique. Pourtant le couple Gail Russell-Dane Clarke ne laisse pas indifférent. Ils sont tellement loin des stars habituelles qu'on est heureux qu'au moins une fois ils aient eu ensemble leurs noms en haut d'une affiche.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=