Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Que les ombres passent aux aveux
Cedric Lalaury  (Editions Préludes)  novembre 2019

Il y a environ un an et demi, je découvrais un nouvel auteur de polar français, tout droit venu de Montluçon, avec un ouvrage qui m’avait à l’époque beaucoup plu, un certain Il est toujours minuit quelque part.

Cedric Lalaury se révélait alors un formidable conteur de thriller psychologique et je prenais alors soin de surveiller ces nouvelles / futures publications chez Préludes, l’éditeur qui a publié ce premier roman. Le voilà aujourd’hui de nouveau avec un second ouvrage, celui que le lecteur attend toujours après un premier livre maîtrisé, celui qui n’a pas le droit d’être décevant (puisque attendu), bref celui de la confirmation ou de la déception.

Alors voilà, je me suis donc lancé plein d’espoir dans la lecture de ce nouvel ouvrage de Cedric Lalaury, intitulé Que les ombres passent aux aveux et ce qui avait fonctionné avec son précédent roman s’est reproduit de nouveau. Le pari du second roman, son défi aussi, est passé haut la main. Cedric Lalaury nous embarque de nouveau dans un thriller que l’on a de nouveau beaucoup de mal à lâcher. Il confirme les qualités d’auteur qu’il nous avait montrées avec son ouvrage précédent.

Direction la Caroline du Sud pour ce nouvel ouvrage. Après un drame personnel, Jessie décide de retourner vivre chez son grand-père qui vit ses derniers jours et qu'elle veut accompagner. Alors que le vieil homme vient de mourir, elle trouve dans sa boîte aux lettres une enveloppe contenant des documents qui évoquent Keowe, terre de leurs racines dont on ne parle jamais.

Une question se pose alors à ses yeux. Pourquoi lui adresser aujourd’hui ces coupures de journaux consacrées à un massacre familial perpétré des décennies plus tôt ? Un riche industriel de la région, MR Webson, avait tué sa fille et sa femme avant de se suicider. Son fils cadet, Toby, n’a jamais été retrouvé. Or madame Lamar, l’ancienne gouvernante de la famille, affirme l’avoir récemment reconnu. L’enfant perdu d’Eden Woods serait-il de retour ? Troublée, Jessie décide de partir enquêter sur place.

Pour mener à bien son intrigue, l'auteur prend soin de construire une atmosphère particulière autour du village de Keowe et de ses habitants, des nombreux secrets et non-dits qui le caractérisent. Il ajoute à tout ça des descriptions superbes de paysages, de lieux pour mieux imprégner le lecteur de ce village. Et puis une des grandes qualités du livre repose sur son personnage principal, Jessie, une femme cabossée par la vie, fragile et sincère, terriblement attachante.

Il nous embarque très facilement dans cette histoire et son intrigue rondement menée en nous menant en bateau à coup de fausses pistes classiques mais efficaces pour aboutir une fois encore à un dénouement remarquable.

Que les ombres passent aux aveux est donc un excellent ouvrage que je vous conseille vivement si vous aimez les thrillers psychologiques totalement addictif.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Il est toujours minuit quelque part" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Cedric Lalaury


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=