Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Christophe Panzani
Les Mauvais Tempéraments  (Jazz & People)  novembre 2019

Tout, en tout cas beaucoup de ce merveilleux disque est dans le titre : Les Mauvais Tempéraments. Bon les tempéraments ne sont pas mauvais, ils sont plutôt anciens.

Pour supprimer autant que possible l’effet sensible des commas : intervalles entre deux séquences d’intervalles purs, il a été nécessaire d’accorder les instruments, de tempérer : soit trouver un arrangement pour diviser l’octave en un nombre défini de parties.

Il est mathématiquement impossible d’avoir à la fois des octaves et des quintes pures. En musique la tension va principalement s'exercer entre la pureté des tierces et des quintes, qui sont à la base de l'accord parfait du système tonal.

Au XIXème siècle, le tempérament égal, qui consiste à décomposer arbitrairement l’octave en douze intervalles chromatiques égaux devient la norme mais avant cette période les tempéraments pouvaient changer en fonction des esthétiques, du choix des compositeurs et des tonalités.

Quatre morceaux de ce disque sont joués sur des pianos accordés en tempérament Werckmeister III. Andréas Werckmeister (1645-1706) était organiste, facteur d’orgue, compositeur et théoricien de la musique. Il rejette l’utilisation des feintes brisées et le tempérament mésotonique. Ce tempérament Werckmeister III basé sur les tonalités diatoniques est à base 7 allant de l’octave à la tierce en passant par la quinte et la quarte, et conteste les tempéraments réguliers qui favorisent la tierce au désavantage de la quinte. Les tonalités de Fa Majeur et Sib Majeur sont surtout celles qui, dans ce tempérament sonnent le plus "pures", les tonalités de Si ou Mi mineur sonnent plus rudement.

Ne vous inquiétez pas, on peut très bien ne rien comprendre aux tempéraments pour apprécier ce disque et se laisser emporter par cette musique.

Une musique qui joue donc des sonorités, des tempéraments (trois pièces : "Ahijado", "Le Désordre des choseset "Les Mauvais Tempéraments" sont jouées en tempérament Werckmeister III et se répondent comme dans un faux miroir en tempérament égal) comme nous l’avons vu mais également, dans un même esprit que dans son disque précédent : Les Âmes perdues sorti en 2016 chez Jazz & People, avec les sonorités des différents pianos (piano droit, piano quart de queue, demi-queue, grand piano) chez qui le saxophoniste est allé enregistrer son disque. On trouve soit seul, en duo, à quatre mains les pianistes Edouard Ferlet, Eric Legnini, Yael Naim, Yonathan Avishai, Tony Paeleman, Leornardo Montana, Guillaume Poncelet et Bigyuki qui sont autant de manières de jouer et d’approcher la musique différentes.

Autant de pistes, d’atmosphères (la différence par exemple entre le tendu et électronique "Ravage" et l’aérien et presque pop "I don’t feel no home") de chemins à l’écriture pointue où les musiciens soignent le son (ce son de velours de Christophe Panzani), les lignes mélodiques, les chorus, les harmonies. Le phrasé est tout en finesse, le son est tout en rondeur, voluptueux, délicat mais cela n’empêche nullement les envolées. Superbe.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Christophe Panzani
Le Bandcamp de Christophe Panzani
Le Facebook de Christophe Panzani


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=