Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Douce
Théâtre Lepic  (Paris)  novembre 2019

Comédie dramatique d'après la nouvelle éponyme de Dostoievski, mise en scène de André Oumanski, avec Anna Stanic, Nicolas Natkin, Rose Noël et Maxime Gleizes.

En 1969, Robert Bresson avait adapté pour l'écran "La Douce", une nouvelle de Dostoïevski, devenue "Une femme Douce". Le rôle de la jeune femme qui se suicide était tenu par Dominique Sanda, à l'aube d'une carrière prometteuse. En 2017, le cinéaste ukrainien Sergei Loznitsa l'adaptait à son tour sous le même titre que Robert Bresson.

Mais si on compare les deux versions cinématographiques et l'adaptation que propose d'André Oumansky de "Douce" pour le théâtre, on peut dire sans conteste qu'il est arrivé à un résultat voisin de celui obtenu par le cinéaste français. Avec une économie de moyens qui tire la nouvelle vers une épure extrême, il est resté complètement dans l'univers de l'écrivain russe.

En moins d'une heure, on est totalement pris dans les rets de ce drame intimiste conté par un prêteur sur gages (Nicolas Natkin) qui par étroitesse d'esprit est sans doute passé à côté d'un bonheur conjugal qui aurait illuminé sa vie terne et médiocre.

Il faut dire, et il ne s'en cache pas quand il commence à se définir en quelques mots, qu'il est un homme déchu, un ancien militaire de petite noblesse qui a démissionné de l'armée et qui s'est retrouvé à exercer cette tâche ingrate, voire déshonorante.

C'est là dans son échoppe qui se résume sur scène à un grand meuble noir derrière lequel il trône, qu'il a rencontré la jeune fille blonde (Anna Stanic) qui vit chez ses tantes dans une grande pauvreté et qui, de temps à autre, vient se délester de quelques colifichets pour quelques roubles.

Poussé par sa domestique (Rose Noël), le prêteur sur gages commence à voir en cette jeune fille diaphane un parti possible, et l'impossible mariage finira par se réaliser...

Pourtant, son passé qu'il a enjolivé l'oblige à ne pas se jeter corps et âme dans cet amour inespéré qui pourrait le sauver de sa triste condition. L'arrivée d'un de ses anciens condisciples (Maxime Gleizes), un militaire dévoyé, va encore plus l'inhiber, en y ajoutant une injuste jalousie.

Dostoïevski a tissé un récit dans lequel on s'englue avec d'autant plus de plaisir qu'on y sent que le drame annoncé au départ n'était pas un prétexte, qu'il prend au fur et à mesure de son déroulement une vraie force théâtrale.

Même si la fin est annoncée dès le départ, on a le vain espoir que le prêteur sur gages, encore dans le bel âge et beaucoup plus sympathique qu'il n'y paraît, saura comprendre cette jeune fille prête à faire sa vie avec celui qui la sauve d'une existence de future vieille fille ou de mal mariée à un boutiquier de bas étage.

Défendu par un quatuor brillant, avec une "Douce" vraiment forte malgré son apparente fragilité, et un prêteur sur gages pas encore momifié par sa profession, le texte fait son chemin chez le spectateur. Sans atteindre le génie stylistique de Bresson, le travail d'André Oumansky sert convenablement Dostoïevski.

On le félicitera de n'avoir pas "étiré" le texte au-delà du nécessaire et d'avoir préféré un spectacle qui peut justifier chacune de ses presque soixante minutes à une œuvre qui ne serait qu'un inutile remplissage.

Un joli moment de théâtre volontairement classique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=